Danemark : Rasmussen, ‘‘l’avenir de l’Union européenne dépend de la façon dont elle résout les défis d’aujourd’hui’’

Le Premier ministre du Danemark, Lars Løkke Rasmussen, a débattu mercredi de l’avenir de l’Europe avec les députés et le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis.

 

Lars Løkke Rasmussen s’est félicité que l’UE ait apporté la paix sur le continent. Il a jouté que l’UE devait écouter ce que les peuples d’Europe souhaitaient pour l’avenir de l’Union.

L’UE doit faire plusLars Løkke Rasmussen a affirmé que l’avenir de l’UE dépendait de sa capacité à résoudre les plus grands défis d’aujourd’hui et a souligné quatre domaines pour lesquels il pensait que l’Union devait jouer un rôle plus important:

  • Migration: ‘‘Nous pourrions tous mieux faire en matière de pédagogie vis-à-vis des citoyens sur ce que l’UE et les États membres ont déjà réussi à faire. Par exemple, les arrivées de migrants ont baissé de 95% depuis la crise de 2015.’’
  • Lutte contre le changement climatique: ‘‘Si nous fixons des objectifs ambitieux en matière de transition verte au niveau européen, nous encouragerons notre propre industrie à être pionnière, pour le plus grand bénéfice de tous en Europe.’’
  • Marché unique: ‘‘Il faut étendre et moderniser le marché unique, qui doit être compétitif dans le domaine numérique; les données doivent circuler librement.’’
  • Libre-échange: ‘‘Il est de notre devoir de protéger le libre-échange, même si nous faisons face à une pression sans précédent.’’

Les leçons du Brexit

‘‘Nous devons respecter le choix du peuple britannique, mais nous devons aussi tirer les leçons de ce choix. Pendant 40 ans, il a entendu dire que la coopération européenne freinait sa progression. Alors qu’en fait, le Brexit a démontré que la coopération européenne résolvait des problèmes auxquels les Britanniques doivent désormais faire face seuls: la sécurisation des frontières ouvertes, les échanges commerciaux sans heurts, la paix et la sécurité. Au Royaume-Uni, le gouvernement a peut-être oublié de dire ce que nous avons réussi à faire ensemble.’’

Le Danemark appartient à l’UE

Le Premier ministre Rasmussen a déclaré que le Danemark appartenait à l’UE et que les Danois n’étaient pas des Européens réticents.

‘‘La part des citoyens qui soutiennent l’UE est plus grande au Danemark que dans la plupart des autres pays européens! Et la part des Danois qui pensent que leur voix compte au niveau européen se place en deuxième position des 28 États membres’’, a-t-il déclaré.

Lars Løkke Rasmussen pense que cela est dû au fait que le Danemark a eu un débat ouvert sur l’UE depuis 30 ans, ce qui a donné aux Danois une vision plus pragmatique de l’Union. L’UE est un bon accord et elle devrait continuer à proposer des solutions pragmatiques aux problèmes d’aujourd’hui’’, a-t-il ajouté.