Venezuela : Maduro envoie un avion pour rapatrier ses compatriotes du Pérou

Ce vol fait partie du spectacle présenté Nicolas Maduro à la radio et la télévision à la recherche de la diaspora du Venezuela au Pérou, le président de l’Union des ONG du Venezuela au Pérou, a rapporté Oscar Perez.

 

Près d’une centaine de citoyens vénézuéliens de 400000 qui se trouvent au Pérou, ils ont quitté lundi  Lima, pour leur pays sur un plan envoyé par le gouvernement de Nicolas Maduro dans le cadre du « Plan Retour au pays », ont rapporté les médias locaux .

Les rapatriés sont montés à bord d’un avion de la compagnie aérienne vénézuélienne Conviasa à l’aéroport international de Lima, après avoir indiqué qu’ils n’avaient pas trouvé au Pérou les opportunités qu’ils recherchaient à l’étranger.

L’information a également été confirmée par ministère des Affaires étrangères du Venezuela, qui a nécessité un total de 89 Venezueliens qui ont demandé à être inclus dans le plan de retour des émigrants après avoir traversé une « dure réalité » au Pérou.

Le voyage avait été annoncé samedi dernier par le directeur des communautés péruviennes à l’étranger du ministère des Affaires étrangères du Pérou, Enrique Bustamante, qui a dit que les frais de déplacement seraient pris en charge par le gouvernement vénézuélien.

À cet égard, le président de l’Union des ONG du Venezuela au Pérou, Oscar Perez, a déclaré aujourd’hui dans un communiqué publié à Lima, dans les prochains jours sera de mûrir avec quelques-uns de ses compatriotes rapatriés.

« Ce vol fait partie du « spectacle » présenté par Nicolas Maduro à la radio et la télévision qui cherche à discréditer la diaspora vénézuélienne au Pérou, et la nature des manifestations constantes de solidarité en matière d’immigration et humanitaire  qui a été donné le gouvernement péruvien « Il a dit.

M. Perez a déclaré que M. Maduro donnerait à ces rapatriés le « Carnet de la Patria », leur donnerait des emplois dans l’administration publique et annoncerait la mise en œuvre de certains plans sociaux.

« C’est un plan bien articulé du haut gouvernement que Nicolás Maduro, en vain, n’a pas réussi à être qualifié de mendiant et à laver les pocetas (sanitaires) aux Vénézuéliens qui résident au Pérou », a-t-il déclaré.

Le dirigeant vénézuélien a déclaré que les migrants ne sont pas autorisés à « tromper avec des manifestations présumées de l’humanité et venant de quelqu’un qui a constamment violé les droits de l’homme et se moque de la tragédie que des millions de Vénézuéliens traversent la même situation. »

 

Les autorités péruviennes ont également indiqué que les Vénézuéliens qui entrent au Pérou jusqu’au 31 Octobre peuvent être traités jusqu’au 31 Décembre de cette année, avec le permis temporaire Permanence (PTP), ce qui leur permet de résider dans le pays et travaillent officiellement.

Le Pérou est le deuxième pays qui abrite plus d’immigrants vénézuéliens, avec environ 400 000 arrivées l’année dernière, selon les données du bureau d’immigration.