Le Danemark interdit le voile islamique intégral dans les espaces publics

La loi entrera en vigueur le 1er août et prévoit des amendes de mille couronnes danoises, égales à 134 euros, qui peuvent atteindre 10 mille couronnes en cas de récidive.

 

Au Danemark, la loi interdit le port de vêtements couvrant le visage, tels que la burqa ou le niqab, dans les espaces publics. Le Parlement l’a approuvé par 75 voix pour et 30 contre. « Toute personne qui, dans les lieux publics, porte un vêtement couvrant son visage, est passible d’une amende », explique le texte, qui suit l’exemple d’autres pays européens, tels que la France ou la Belgique. 

 

Le gouvernement lui-même a veillé à ce que la disposition ne cible aucune religion, car elle ne bannit pas le foulard, les turbans ou les couvre-chefs juifs traditionnels. Cependant, la loi, connue sous le nom de « interdiction de la burqa », imposera en fait des restrictions sur les vêtements, en particulier des femmes musulmanes les plus conservatrices, qui sont cependant peu nombreuses au Danemark. 

Le projet de loi, présenté par le gouvernement de centre-droit, a également reçu le soutien des deux premières forces politiques du Parlement, à savoir les sociaux-démocrates et les populistes du Parti populaire danois anti-immigration d’extrême droite. La loi entrera en vigueur le 1er août et prévoit des amendes de mille couronnes danoises, égales à 134 euros, qui peuvent atteindre 10 000 couronnes en cas de répétition. On ne sait pas combien de femmes apportent la burqa ou le niqab au Danemark.  

 

« Je m’attends à ce que la population se conforme à la loi », a déclaré le ministre de la Justice, Søren Pape Poulsen, en commentant le vote du Parlement. Certaines femmes portant le niqab ont également assisté au vote. « Il était seulement possible de leur apercevoir les yeux, c’est une situation étrange dans notre démocratie. Ce ne sont pas les valeurs que je représente », a-t-il ajouté. 

 

La France a été le premier pays d’Europe à interdire le voile intégral dans les espaces publics, avec une loi promulguée en octobre 2010 et approuvée depuis avril 2011. Validé par la Cour européenne des droits de l’homme en 2014, il prévoit des amendes allant jusqu’à 150 euro, et en cinq ans, 1 600 minutes ont été établies. En juillet dernier, la Cour européenne des droits de l’homme a également validé l’interdiction du voile intégral dans les espaces publics également en Belgique. Le voile islamique intégral est également interdit en Autriche à partir d’octobre 2017.