Allemagne : une mosquée visée par des cocktails molotov

Une mosquée fréquentée par la communauté turque d’Ulm a été attaquée lundi.

 

Une mosquée à Ulm, une ville du sud de l’Allemagne a été attaquée avec des cocktails Molotov, endommageant peu la mosquée appartenant à la communauté turque musulmane du pays.

L’attaque de lundi n’a fait aucun blessé visant les fidèles, la mosquée est une propriété de la communauté islamique (IGMG).

L’attaque survient moins de deux semaines après un incident  similaire  dans la capitale allemande, Berlin, lorsqu’une mosquée a été incendiée. Plus tôt ce mois-ci, une autre mosquée fréquentée par la communauté turque en Allemagne a également été attaquée.

 

 

Le PKK est interdit en Allemagne depuis 1993, mais reste actif avec près de 14 000 adeptes dans le pays.

Le groupe PYD / PKK et d’autres organisations ont déjà revendiqué la responsabilité de plusieurs attaques depuis le début de cette année. Les attaques ont ciblé des mosquées, des associations et des magasins turcs dans diverses villes, notamment Berlin, Francfort, Hambourg et Aix-la-Chapelle.

Une communauté Turque importante dans le pays

L’Allemagne compte une communauté turque de trois millions d’habitants, dont beaucoup sont des citoyens d’origine turque de deuxième et troisième génération nés en Allemagne et dont les grands-parents ont immigré dans le pays au cours des années soixante.

En janvier, les forces turques et les rebelles de l’Armée syrienne libre ont lancé une offensive pour chasser les combattants kurdes de leurs voisins,à  Afrin, dans le sud-ouest de la Syrie.

Dimanche, le président turc Erdogan,  a annoncé que la Turquie avait repris Afrin aux combattants kurdes.

Ankara considère le (PYD) en Syrie et son aile armée YPG comme des «groupes terroristes» ayant des liens avec les bannis (PKK) en Turquie.

Le PKK a mené une lutte armée de plusieurs décennies contre l’Etat turc qui a tué des dizaines de milliers de personnes.