Tremblement de terre à St Martin et en Guadeloupe

 

C’est peu avant 12 heures qu’une violente secousse s’est faite ressentir à St Martin dans la zone de la Baie Orientale. Cette dernière a été suivie d’une réplique moins violente.

 

Le séisme de magnitude 5.8 a été ressenti, en ce jour de réveillon de Noël. Une secousse s’est produite vers 11 h 12, selon les premiers éléments récoltés par UWI, l’Université des West Indies. 

Selon les données, l’épicentre se situait au large de Saint Kitts and Nevis, à 103 kilomètres au nord de Basse terre, la capitale, à 163 kilomètres au nord-ouest d’Antigua et Barbuda et 261 kilomètres au nord-ouest de notre archipel et à 68 kilomètres de profondeur. 

Le tremblement de terre a été ressenti en Grande-Terre, à Saint Martin, mais également sur une partie de la Basse-Terre.

 

 

Un journaliste de Mediapress24 présent sur place témoigne:

 » C’est en fin de matinée au moment précis de la rédaction d’un article que l’appartement dans lequel je me trouvais, s’est subitement mis à trembler. Le pc sur le bureau en a fait des bonds.

La surprise passée il n’a pas fallut plus de quelques minutes pour qu’une réplique se fasse ressentir. Je me suis déplacé dans le jardin par mesure de sécurité. Comme certaines informations avançaient la possibilité d’un éventuel tsunami,étant donné que l’épicentre du séisme était sous la mer, par mesure de précaution, un véhicule est venu me chercher.

Nous nous sommes rendus sur les hauteurs de la Baie Orientale, afin de suivre l’évolution de la situation dans une meilleure configuration géographique. Tous s’est finalement bien passé et la population de St Martin, est retournée à ses activités de préparations des fêtes de noël. « 

 

 

Mais ce sont surtout les îles du Nord, comme on peut le voir sur le rapport sismique, qui ont eu les effets de ce séisme, recensé à 20 kilomètres au nord de Gustavia, à Saint-Barthélemy et 27 kilomètres de Marigot.

La population Saint Martinoise a été surprise par ce séisme et certains on cru à la possibilité d’un Tsunami, comme cela a été évoqué par les services de sécurité.

Par mesure de prudence, certaines personnes ont jugé utile, de se déplacer dans les hauteurs, dans l’attente d’une éventuelle aggravation de la situation, qui fort heureusement ne s’est pas produite.

Dans des cas comme celui-ci, la rapidité de l’information est primordiale et on ne déplore à ce jour, aucun incidents graves sur les îles.