Le Plan « Nager à Paris »: déjà 62 mesures réalisées

Engagement structurant de la mandature, le Plan « Nager à Paris » est le fruit d’une concertation exemplaire, élargie à l’ensemble des partenaires du service public de la natation et aux usagers dans toute leur diversité. D’un montant sans précédent, il permet de créer de nouvelles piscines,de moderniser le parc existant et d’optimiser les bassins. Conformément à ses engagements, le plan Nager à Paris avance. Près de 2 ans après le vote de ce plan par le Conseil de Paris, 60% des 104 mesures ont déjà été réalisées.

 

Plan Nager à Paris, 2 ans après

Le 2ème comité de suivi du Plan Nager à Paris s’est réuni mardi 23 mai. Près de 2 ans après le vote de ce plan, 60% des 104 mesures ont déjà été réalisées :

  •  62 mesures réalisées
  • 31 mesures en cours de mise en œuvre
  • 8 restent à mettre en œuvre
  • 3 abandonnées
Parmi les mesures phares réalisées:
  • L’ouverture du bassin nordique de la Butte aux Cailles dans le 13e qui a remporté un vif succès avec une forte augmentation de la fréquentation au 1er trimestre 2017: 29 606 contre 12 483 en 2015.
  • La création d’un bassin mobile au centre sportif Emile Antoine situé au pied de la Tour Eiffel dans le 15e,
  • La première baignade en eau naturelle au bassin de la Villette prévue pour mi juillet 2017: cette structure flottante de 1 500 m2 offrira jusque mi-septembre trois bassins sécurisés et surveillés.

 

Afin d’améliorer le confort des usagers, l’installation de caisses automatiques et la généralisation de l’installation de tripodes diminuera le temps d’attente, et les ouvertures en nocturnes seront élargies à raison de trois soirées par semaine ( de 20h à 22h).

 

 

Pour favoriser la sensibilisation aux règles d’hygiène, de nombreuses piscines mettront à disposition des usagers des savons en libre service.

Il y aura également un nombre plus important d’ouvertures au grand public, avec des créneaux entièrement dédiés aux familles le week-end.

 

7 millions d’entrées annuelles

La piscine est devenue l’un des équipements publics les plus fréquentés et l’un des plus sollicités par les habitants : en 13 ans, une hausse de 46% des entrées « grand public » a été enregistrée et on dénombre 7 millions d’entrées annuelles, près de 70.000 usagers très réguliers et une moyenne annuelle de 190.000 usagers par piscine alors que celles-ci ont été conçues pour en accueillir 120.000.

 

Face au sous équipement historique de Paris qui compte aujourd’hui 39 piscines municipales et 9 bassins écoles et un vieillissement du parc aquatique de 50 ans de moyenne d’âge, et malgré un rattrapage conséquent sur les 15 dernières années, des efforts restent à accomplir.

C’est ce que propose le Plan « Nager à Paris » en visant un triple objectif : engager l’amélioration et la modernisation du parc des piscines parisiennes tout en créant de nouvelles piscines, les ouvrir davantage pour répondre à la demande et enfin, améliorer encore la qualité du service public.