Grande manifestation en Italie contre la vaccination obligatoire

Un grand défilé  vient d’avoir lieu a GENOVA en Italie contre l’obligation du gouvernement concernant la vaccination.Les italiens descendent dans la rue pour protester contre les nouvelles lois rendant les vaccinations obligatoires.

 

 

 

Après la grande manifestation du 8 juillet de cette année les italiens réitèrent en appelant au rassemblement  ce vendredi 14 juillet après le défilé du 13 juillet à Genova.

Des lecteurs italiens ont contacté la presse demandant de parler des manifestations massives qui ont eu lieu dans toute l’Italie pour protester contre la nouvelle loi rendant les vaccinations obligatoires.

 

Cette information a été censurée dans les grands médias américains. Aucun décret-Loi n’a jamais été aussi rapidement adopté par le système législatif italien. Les raisons de cette précipitation sont incompréhensibles étant donné que  l’Instituto Superiore Di Sanita (Version italienne du CDC) avait lui-même déclaré que, contrairement à ce que précisait le décret lui-même, il n’y avait aucune urgence.

 

Il n’y a pas d’épidémie, le nombre de cas de rougeole et de méningite au cours de cette année a été nettement inférieur à celui de l’année précédente

La nouvelle loi semble avoir de graves conséquences pour les parents qui ne voudront pas se conformer; ces parents risquent aussi de se voir enlever leurs enfants.

 

En plus du tollé public, il semble aussi y avoir une forte opposition politique à la loi

Ces mesures prendront cours la prochaine année scolaire (Septembre 2017). Il a été calculé que 800.000 enfants devront recevoir une vaccination « massive » au cours d’une très courte période.

 

Comme vous le savez certainement, c’est l’Italie qui a été choisie en 2014 pour la campagne de vaccination de l’OMS, campagne cofinancée par la fondation Bill et Melinda Gates. Ce qui se passe aujourd’hui en Italie pourrait donc très bien affecter d’autres pays.

 

130 familles Italiennes menacent de demander asile en Autriche pour échapper aux vaccinations obligatoires

Plus de 130 familles italiennes du Sud Tyrol menacent de demander asile en Autriche, quelques jours seulement après que le Président italien ait signé un décret exigeant des vaccinations obligatoires pour l’admission à l’école.

 

« Les parents ont déjà écrit au Président italien Mattarella, au Président Autrichien Van der Bellen, de même qu’au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies à Genève » a déclaré l’activiste anti vaccins, Reinhold Holzer à l’Agence de Presse ANSA.

 

 

 

 

 

Le gouvernement italien a adopté  un décret-loi rendant obligatoires 12 vaccins pour pouvoir inscrire des enfants à l‘école. Cette décision a été prise face à un pic de rougeole dans le pays depuis le début de cette année..

Il sera désormais “impossible” d’inscrire à la crèche ou à la maternelle des enfants de 0 à 6 ans non vaccinés.

Le Mouvement “5 étoiles” dénonce un cadeau à l’industrie pharmaceutique.

 

“Ce n’est pas une urgence, mais c’est un sujet de préoccupation auquel le gouvernement tente de répondre. Je suis convaincu, qu’avec les étapes graduelles, les familles italiennes bénéficieront d’un niveau de protection bien plus élevé pour leurs enfants qu’actuellement”, a déclaré le président du conseil italien Paolo Gentiloni.

 

 

 

 

Après avoir dépassé les 90 %, le taux d’enfants de deux ans vaccinés contre la rougeole en Italie a chuté à 85 % en 2015, alors que l’OMS recommande un taux de 95 % pour empêcher la circulation de ce virus très contagieux, en général bénin, mais qui peut provoquer des complications parfois mortelles.