Les entreprises égyptiennes et israéliennes signent un accord de gaz naturel de 15 milliards de dollars

Israël exportera 15 milliards de dollars de gaz naturel en Egypte sur une période de 10 ans.

 

La société israélienne Delek Drilling a annoncé qu’elle fournirait à l’Egypte 15 milliards de dollars de gaz naturel dans le plus gros contrat d’exportation à ce jour pour l’industrie israélienne du gaz naturel.

La société égyptienne Dolphinus achètera 64 milliards de mètres cubes de gaz naturel à Delek Drilling et à son partenaire américain Noble pendant une période de dix ans, a annoncé lundi un communiqué. 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué l’accord « historique ». 

« Cela amènera des milliards dans les coffres du pays », a-t-il déclaré 

Netanyahu a  déclaré que l’accord « renforcerait [la sécurité d’Israël], notre économie, et renforcerait également nos relations régionales ». 

 

 

Yossi Abu, PDG de Delek Drilling,

Yossi Abu, PDG de Delek Drilling, a déclaré que l’accord allait «établir le statut de l’Égypte en tant que centre énergétique régional». 

 

Pipelines en attente

Les compagnies n’ont pas encore déterminé quelle route le gaz naturel des champs de Tamar et de Léviathan méditerranéens d’Israël déversera en Egypte.

 La déclaration de Delek a indiqué que « diverses possibilités » existent, y compris l’utilisation du pipeline EMG.

Fonctionnant d’al-Arish au nord du Sinaï, en Egypte, à Ashkelon, en Israël, le gazoduc EMG transportait autrefois du gaz naturel d’Égypte, qui a ses propres réserves, vers Israël en vertu d’un contrat de 20 ans signé en 2005.

L’accord s’est effondré en 2012, cependant, après que le pipeline a été attaqué à plusieurs reprises. L’accord de l’ère Hosni Moubarak était impopulaire avec des critiques qui soutenaient que l’Etat juif ne payait pas assez pour le gaz. 

Israël a découvert ses gisements de gaz Tamar et Leviathan en 2009 et 2010, respectivement, et a depuis fait des efforts pour devenir lui-même un exportateur. En septembre 2016, des entreprises israéliennes et jordaniennes ont signé un contrat de gaz de 10 milliards de dollars sur 15 ans. 

L’Egypte a été le premier pays arabe à signer un traité de paix avec Israël en 1979.