Les plans de forage en mer de Trump interpellent les communautés côtières à travers l’Alaska

Pendant des années, le débat sur le forage offshore en Alaska s’est concentré sur l’Arctique. Mais cette semaine, l’administration Trump a  proposé d’ouvrir presque toutes les eaux de l’Alaska à la location de pétrole et de gaz, du sud-est au détroit de Béring jusqu’à la frontière canadienne.

Cela comprend des zones qui n’ont jamais été forées et qui soulèvent des préoccupations dans les collectivités côtières de l’Alaska.

 

Linda Behnken

Linda Behnken dirige l’Association des pêcheurs à la palangre de l’Alaska à Sitka. Lorsqu’on lui a demandé sa réaction quand elle a entendu la proposition de l’administration Trump, Behnken a pris une profonde inspiration.

« Je ferais mieux de ne pas le dire sur bande, » dit-elle.

Et cela résume à peu près la réaction dans de nombreuses communautés côtières de l’Alaska, où les résidents s’inquiètent que le développement pétrolier et gazier menace les pêches commerciales et les ressources de subsistance.

 

Behnken a dit qu’elle craint qu’un déversement de pétrole n’importe où dans le golfe d’Alaska ou la mer de Béring puisse affecter les stocks de poissons dans tout l’état.

«C’est vraiment très troublant de voir une volonté de mettre en péril … les ressources renouvelables qui sont la pierre angulaire de l’économie et du mode de vie des gens», a-t-elle déclaré.

Mark Vinsel

C’est un sentiment partagé par Mark Vinsel, qui dirige les United Fishermen of Alaska, représentant les pêcheries commerciales de l’État. Vinsel a déclaré qu’il était content que l’administration Trump ait exclu la zone de planification du bassin Aléoutien Nord, qui borde la baie de Bristol.

Mais, a-t-il dit, les pêcheurs n’ont pas oublié la marée noire de l’Exxon Valdez de 1989. Il a dit que l’une des principales leçons tirées du déversement était la nécessité d’une surveillance communautaire rigoureuse, et si plus d’eau était ouverte au développement pétrolier et gazier, l’UFA voudrait que les commentaires locaux s’inspirent des conseils consultatifs des citoyens de Prince William Sound et de Cook Inlet.

En fin de compte, a déclaré Vinsel, le message est assez simple: « Vous devez faire attention ici, quoi que vous fassiez. »

« Ce sont des eaux vraiment très dangereuses », a-t-il déclaré. « Les pêcheurs le savent. »

 

Frank Kelty

À Unalaska, le maire Frank Kelty a été pris par surprise quand il a entendu l’administration Trump vouloir ouvrir les eaux entourant les Aléoutiennes et Pribilofs à l’exploration pétrolière.

Kelty a déclaré qu’il ne s’opposait pas au développement pétrolier et gazier, mais que tout forage pétrolier et gazier devrait être fait correctement et qu’il ne devrait pas mettre en péril le principal produit d’Unalaska: le poisson.

 

«Nous sommes une communauté de 5 000 personnes qui dépendent totalement de l’industrie des produits de la mer», a déclaré Kelty. «Je pense qu’il y aura beaucoup de refoulement, pas seulement de la part de la communauté enviro, mais des communautés côtières comme la mienne et d’autres communautés dépendantes de la pêche à travers le pays.

Kelty a noté que l’administration Trump propose également d’ouvrir les eaux le long des côtes est et ouest, du Maine à la Floride et de Washington à la Californie.

 

Austin Ahmasuk

La proposition a également été une surprise à Nome. Austin Ahmasuk est un défenseur de la marine auprès de Kawerak, qui représente les tribus de la région du détroit de Béring.

Il a déclaré que les communautés locales ont clairement indiqué leur position: elles se sont opposées au développement pétrolier et gazier dans leurs eaux pendant des décennies.

« Ce sont des zones où nos gens ont chassé et pêché commercialement depuis longtemps », a déclaré Ahmasuk. « C’est là que nous gagnons notre vie. Nous sommes donc très préoccupés par la nature agressive de ce projet de programme. « 

L’administration Trump a souligné que cette proposition  n’est  qu’un avant-projet. Le département de l’Intérieur peut supprimer des zones du plan final, en fonction des commentaires des communautés.