HAITI : LA MINUSTAH PLIE BAGAGE

Le bureau régional du grand Nord de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti a fermé ses portes le jeudi 15 Juin 2017. Basé initialement en 2004 à la rue 25 A au centre-ville du Cap, il a été transféré il y a environ un an à Quartier Morin pour couvrir les départements du Nord-est, de l’Artibonite et du Nord-Ouest.
Cette fermeture entre dans le cadre du processus de retrait définitif de la MINUSTAH en Haïti. Sandra Honoré, Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti était présente lors de cette cérémonie ou elle y a fait un discours de clôture :
Sandra Honoré

« La solennité de ce matin se tient à un moment des plus symboliques dans l’histoire de la présence des Nations Unies en Haïti, et particulièrement de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti », a déclaré la cheffe de la MINUSTAH.

 
Selon Mme Honoré, il s’agit de la traduction dans les faits de la phase finale du processus de reconfiguration et de consolidation dans lequel la MINUSTAH s’est engagée depuis quelques quatre années, afin de parvenir à son retrait définitif.
 
Durant ces treize années dans le grand Nord, la MINUSTAH a fourni son support à la tenue d’élections démocratiques, crédibles, transparentes et inclusives.
Le soutien de la MINUSTAH y a été plus particulièrement logistique et sécuritaire durant les différentes étapes du processus électoral. De plus, la Mission a également apporté un appui institutionnel aux autorités régionales et locales, à la réforme de l’Etat de droit et aux droits de l’homme, à la gestion intégrée des frontières et à la réduction de la violence communautaire.

Outre ces réalisations, les Nations Unies ont également soutenu les autorités étatiques dans le cadre de l’amélioration des infrastructures publiques à travers son unité de Projets à Impact Rapide (QIPs).
Ainsi, un total de 161 projets a été réalisé dans les domaines de la santé, de l’eau et l’assainissement, de la bonne gouvernance, de l’état de droit, de la sécurité publique ainsi que de l’environnement. Pour l’exécution des projets précités, le programme a alloué un montant total de 5, 501,314 millions de dollars US de 2004 à 2017.
Parallèlement à ce bilan, Sandra Honoré a mis l’accent sur les réalisations des autorités locales et des populations du nord en collaboration avec la MINUSTAH.
« A titre d’exemple, l’élaboration des budgets communaux et des rapports financiers se fait de façon régulière et systématique par les mairies. Des opérations sécuritaires sont effectuées dans les Communes de Borgne, Grande Rivière du Nord et Pignon par la Police Nationale Haïtienne sans la MINUSTAH. Quant à la population, elle a mis en place des Comités de suivi et de Gestion des points d’eau comme à Bois Caïman et à Pilate ».
 
La fermeture du bureau régional du grand Nord ce 15 Juin 2017, fait suite à celle de huit (8) des 10 bureaux régionaux fermés en 2015 et 2016.

Le processus de retrait des régions sera toutefois bouclé avec la fermeture dans quelques jours le 20 Juin du bureau du Grand Sud basé aux Cayes et qui couvre les départements du Sud, de la Grande Anse et des Nippes.

Le ministre brésilien de la Défense s’est rendu jeudi à Port-au-Prince pour procéder officiellement au retrait des derniers Casques bleus brésiliens, qui marque la fin de la mission militaire des Nations unies présente en Haïti depuis plus de 13 ans.

En avril, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé de mettre fin à treize années de présence de Casques bleus en Haïti: la résolution adoptée à l’unanimité prévoit la fin de la Minustah d’ici au 15 octobre