POLITIQUE INTERNATIONALE : Kim Jong Un accuse Israël

 

 

2 mai 2017

 

Le président Kim Jong un a ouvertement accusé Israël, d’être le seul pays au moyen orient à posséder l’arme nucléaire. Il a aussi menacé de punir Tel Aviv suite aux propos des autorités traitant les coréens de fous extrémistes.

 

Avigdor Lieberman

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman avait déclaré que Kim Jong-un était un fou à la tête d’une bande de fous extrémistes et qui posait un véritable danger à la sécurité du monde. Pyongyang semble avoir franchi la ligne rouge par ses essais nucléaires.
Le président de la Corée du Nord a déclaré qu’une punition mille fois plus grande serait donnée à tous ceux qui osent atteindre la dignité de son dirigeant suprême et a qualifié les déclarations d’Avigdor Lieberman de propos imprudents et calomnieux émis dans le cadre d’une campagne israélienne de diffamation.
Pyongyang a justifié son arsenal nucléaire comme force de dissuasion contre l’agression américaine, alors qu’Israël n’est pour la Corée du Nord, qu’un empêcheur de paix.

KIM JONG UN

Le programme de la Corée du Nord concernant les armes nucléaires se fait dans le cadre de son droit légitime à l’auto-défense, afin de faire face aux provocations des Etats-Unis. La force nucléaire nord-coréenne est une épée de justice précieuse qui défend avec fermeté la paix dans la péninsule de Corée et dans la région.
La Corée du Nord a également a accusé Israël comme responsable de crimes contre l’humanité et l’a qualifié d’occupant voulant dominer la Palestine et opprimer les Palestiniens.
Les déclarations d’Avigdor Lieberman ont suscité des critiques au sein même de l’Etat hébreu, où certains responsables politiques ont fait savoir qu’Israël avait déjà suffisamment d’adversaires et devait éviter de s’en faire de nouveaux avec des commentaires irréfléchis. Ce qui est tout à fait le cas.