Déclaration de l’OMS sur des allégations de fautes graves

L’OMS a eu connaissance d’un article publié le 17 janvier dernier, à propos d’allégations de fautes graves en son sein. Ces allégations font l’objet d’une enquête conformément aux procédures établies à l’OMS et ont été signalées au Bureau des services de contrôle interne par le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé.

 

Ces allégations anonymes, qui ont circulé en interne, ont également été abordées ouvertement par le Dr Tedros lors de réunions mondiales avec le personnel, au cours desquelles il a souligné que l’OMS ne tolérait en aucun cas les fautes graves ou la discrimination.

Depuis qu’il  a pris ses fonctions de Directeur général, en juillet 2017, le Dr Tedros prône l’ouverture, la transparence et la diversité.

L’équipe de direction actuelle de l’OMS composée de deux tiers de femmes et où toutes les régions du monde sont représentées, est l’une celles qui tiennent le mieux compte de la diversité et de l’égalité entre les sexes parmi les institutions des Nations Unies. L’OMS s’efforce constamment d’accroître la diversité géographique et d’améliorer la parité à tous les niveaux dans le cadre de son processus de transformation en cours.

L’OMS a mis en place des dispositifs qui permettent à quiconque, au sein ou en dehors de l’Organisation, de faire part de préoccupations concernant toute forme de faute grave présumée de la part d’un employé de l’OMS. Elle a récemment renforcé les capacités de ses mécanismes de contrôle interne et elle dispose de processus éprouvés pour notifier et traiter les allégations de fautes graves.

L’un de ces dispositifs est un service indépendant de signalement des problèmes d’intégrité que quiconque peut contacter pour soulever des préoccupations de manière confidentielle et anonyme. Nous rendons compte régulièrement aux États Membres, dans nos rapports aux organes directeurs, de la suite donnée, au terme d’enquêtes indépendantes, aux allégations qui sont fondées. Tous ces rapports sont disponibles sur notre site Web public.

L’OMS est à l’écoute de toutes les informations qui lui sont rapportées afin de pouvoir en tirer des enseignements et de donner aux pays les meilleurs conseils et la meilleure assistance possibles.