Venezuela : Guaidó répète qu’il ne dialoguera que si le départ du pouvoir de Maduro est spécifié

Le président du Parlement et président provisoire, Juan Guaidó, a réaffirmé mercredi qu’il ne participerait aux dialogues politiques que si la sortie de la présidence de Nicolás Maduro se concrétisait.

 

« Soyons clairs: nous n’allons participer à aucun élément qui ne mène concrètement à » la « cessation de l’usurpation » de Maduro, au gouvernement de transition et à des élections libres « , a déclaré M. Guaidó à la presse après une réunion avec des agriculteurs à l’université catholique. Andrés Bello de Caracas.

Le président par intérim du Venezuela a déclaré qu’il avait été « très clair » en déclarant qu’il ne participerait pas à un « faux dialogue » et s’est référé aux propos tenus par le pape Francisco au sujet d’une médiation au  Venezuela, après que Maduro lui ait envoyé une lettre  et a déclaré que le Vatican pouvait servir de garant à ceux qui ont « refusé de voir la réalité vénézuélienne ».

« La grande autorité morale du Vatican ou du pape pourrait faciliter la mise en place de garanties pour ceux qui aujourd’hui refusent de voir la réalité vénézuélienne », a-t-il déclaré.

 

Le pape François a déclaré hier qu’il n’avait pas encore lu la lettre et a souligné que pour qu’il y ait une médiation, « la volonté des deux parties est nécessaire ».

Le Mexique et l’Uruguay ont également insisté sur l’idée du dialogue comme solution au conflit vénézuélien.

En outre, le Groupe de contact international sur le  Venezuela  tiendra sa première réunion en Uruguay jeudi, dans le but de trouver une solution pacifique à la crise vénézuélienne.

Chavismo et l’opposition ont mis en place une table de négociation à la fin de 2017 mais n’ont abouti à aucun résultat début 2018 lorsque les deux parties se sont accusées d’avoir violé les premiers accords conclus et que le parti anti-Chavez a refusé de signer un document d’engagement contraire à ses obligations. revendications