Mort d’Oscar Perez : un an déjà

Cela fait un an aujourd’hui, que le révolutionnaire Oscar Perez a été tué par ses collègues à Caracas, la ville où il est né en 1981.

 

Triste anniversaire que la mort de celui qui s’est relevé face au gouvernement de Maduro. Cet ancien policier avait changé de camp alors qu’il ne croyait plus à sa mission. Il était l’homme le plus recherché du vénézuela et avait travaillé plus de 30 ans pour le gouvernement de ce pays.

Oscar Perez avait partagé en direct sur les réseaux sociaux sa terrible fin face aux militaires qui refusaient sa rédition. Les forces de sécurités ont utilisé des lances roquettes et des blindés pour tuer Oscar Perez. Il n’avait aucune chance…

Il avait survolé des bâtiments officiels pour y jeter quelques pétards qui ont été vite interprétés comme des grenades sans évidemment faire le moindre blessé, il s’agissait d’une opération de communication.

Selon l’organisation Human Rights Watch (HRW) le certificat de décès fournit la preuve qu’Oscar Perez a été « exécuté de sang-froid par les sbires du régime Maduro ». D’après plusieurs journalistes qui citent des responsables de la morgue, les sept victimes avaient  toutes été abattues d’une balle dans la tête.

Les autorités avaient déployé d’énormes moyens pour mener l’assaut du 15 janvier, lequel a duré plus de huit heures, rappelle le journal espagnol El País. Neuf personnes sont mortes, parmi lesquelles deux agents de police.