Qu’est-ce que le système de positionnement global ?

Le GPS est partout, sur votre téléphone, dans votre voiture, même sur votre poignet, mais qu’est-ce que c’est, et comment ça marche ?

GPS est l’abréviation de Global Positioning System. C’est un système de navigation par satellite qui aide les gens à trouver leur emplacement précis sur Terre. 

 

 

Une recrue de marin utilise un sextant de stadimètre regardant à travers la mer.

 

 

Avant le GPS, la navigation impliquait des cartes papier ou des outils très spécialisés comme les sextants et les chronomètres. À présent, les satellites en orbite autour de la Terre à 12 000 kilomètres d’altitude peuvent guider les livreurs de pizzas chez vous avant que le fromage ne refroidisse.

En 1973, l’armée cherchait un moyen fiable et précis de navigation électronique. Les systèmes existants ne fonctionnaient pas toujours avec suffisamment de précision à des fins militaires et certains étaient vulnérables à une attaque ennemie.

 

 

La différence entre la trilatération et la triangulation.

 

 

Le système mis au point a permis à un récepteur GPS de se connecter à trois satellites ou plus afin de trilater leur position, mais il a été limité à un usage militaire jusque dans les années 1980. Le président Ronald Reagan a rendu ce service accessible au monde après qu’un avion de ligne coréen ait été abattu par des chasseurs soviétiques qui l’avaient dérouté à cause d’erreurs de navigation.

 

 

Quatre faits sur la façon dont le GPS sait où vous êtes.

 

 

Le GPS appartient toujours au gouvernement des États-Unis et les satellites sont exploités par l’armée de l’air, bien qu’il puisse être utilisé par quiconque dans le monde avec un récepteur GPS.

Les progrès technologiques ont amélioré la précision du GPS, et les systèmes les plus récents permettront à l’utilisateur de déterminer leur position à moins d’un mètre.

Faits rapides:

1

Le GPS a été développé par l’armée américaine, mais est gratuit pour quiconque dans le monde.

2

La guerre du Golfe a été la première fois que l’armée a utilisé le GPS au combat.

3

Les premiers récepteurs GPS « portables » militaires pesaient 35 livres.

4

Les premiers téléphones cellulaires compatibles GPS sont apparus en 2004.

5

Le GPS comporte deux niveaux de service: le service de positionnement standard, disponible gratuitement dans le monde entier, et le service de positionnement précis, limité aux forces armées américaines et aux agences fédérales ainsi qu’à certains alliés.

6

D’autres pays développent leurs propres versions de GPS, telles que le système de navigation par satellite russe Global ou GLONASS et le système de navigation par satellite BeiDou en Chine.

Gladys West, la femme qui a mis au point le GPS

Si vous utilisez un système de positionnement par satellite, plus connu sous le nom de GPS, pour trouver votre chemin sur des routes inconnues, vous pouvez remercier Gladys West.

Mathématicienne à la retraite, maintenant âgée de 87 ans, elle vit dans le nord-est de la Virginie. L’US Navy, son ancien employeur, estime qu’elle a joué un rôle charnière dans la mise au point de la technologie GPS.

 

 

Gladys West et son mari

 

De 1956 jusqu’au moment où elle a pris sa retraite, en 1998, Madame West a travaillé avec une équipe d’ingénieurs dans une base militaire de l’US Navy à Dahlgren, en Virginie. Elle a enregistré des positions satellite et fait des calcules mathématiques  complexes qui ont permis de mettre au point un système remarquablement précis d’identification de positions géographiques.

Il y a peu, Gwendolyn James, son amie d’université et membre de la même association d’étudiantes (Alpha Kappa Alpha), a fait l’éloge de ses contributions.

Madame James a pris connaissance du fruit des travaux révolutionnaires de Madame West en lisant une petite autobiographie que cette dernière avait rédigée en amont d’un événement organisé par une association d’étudiantes.

Elle a alors contacté Associated Press, et Madame West obtient maintenant la reconnaissance qui lui est due depuis plusieurs décennies pour sa découverte révolutionnaire.

« Son histoire est extraordinaire. Le GPS a changé la vie de tout le monde, pour toujours. Il n’y a pas un seul domaine de la société militaire, automobile, téléphonie mobile, réseaux sociaux, parents, NASA, etc, qui n’utilise pas le système GPS », a souligné Madame James dans un entretien avec Associated Press.

Gladys West a fait ses études à l’université d’État de Virginie (VSU) avec une bourse d’études complète et a travaillé comme prof de maths pendant deux ans avant d’obtenir un Master. Quand elle a été embauchée par la base militaire de l’US Navy en 1956, elle faisait partie des quatre employés noirs de la base, en tout et pour tout.

 

 

Photo en noir et blanc d’un homme et d’une femme regardant une carte posée sur une table (US Navy)
Sur cette photo datant de 1985, Gladys West étudie des données à la base navale de Dahlgren. (US Navy)

Dans un entretien  Madame West se souvient de ses premiers projets avec des données satellites. Elle aimait travailler avec des ingénieurs et des scientifiques dans les années 1950 et 1960 parce « qu’ils s’intéressaient aux vrais problèmes de notre pays ». Ses collègues « étaient des experts dans leurs domaines et pouvaient imaginer de quoi on aurait besoin dans l’avenir », ajoute-t-elle.

 

Les accomplissements de Madame West ont été applaudis par le capitaine Godfrey Weekes de l’US Navy, ancien officier de la base navale de Dahlgren, dans un communiqué qu’il a rédigé en 2017 à l’occasion du Mois de l’histoire afro-américaine.

 

 

« Elle s’est élevée des rangs, a travaillé sur la géodésie satellitaire (les sciences qui calculent la taille et la forme de la Terre) et a contribué à la fiabilité du GPS et du calcul des données satellitaires. Quand Gladys West a commencé sa carrière comme mathématicienne à Dahlgren en 1956, elle n’avait probablement aucune idée que ses travaux auraient un impact sur le monde pendant des décennies », a-t-il écrit.

 

 

Sam Smith avec Gladys West en 1985 à la Dalhgren Division. (U.S. Navy)

 

 

Même à la retraite, Gladys West reste active. En 2000, elle obtient un doctorat en administration publique au Virginia Polytechnic Institute, plus connu sous le nom de Virginia Tech. En ce moment, elle rédige un mémoire.

Elle est ravie que la technologie qu’elle a aidé à mettre au point est utilisée partout sur la planète. « C’est fantastique de voir comment le GPS a changé la façon de penser et les capacités du monde, particulièrement en matière de voyages », dit-elle.