Les gilets jaunes, pacifiques mais déterminés

Aujourd’hui la manifestation s’est soldée par de nombreux blessés du côté des gilets jaunes. La persévérance et la volonté de s’exprimer est présente à chaque instant.

 

Les gilets jaunes ne lâcheront pas l’affaire comme bon nombre d’entre eux le disent. Malheureusement à nouveau des casseurs se sont mêlés aux manifestations et détruisent,  pillent tout ce qui peut l’être. On imagine notre pays sans service d’ordre, il se retrouverait en ruine en peu de temps.

Les gilets jaunes eux-même se sont interposés à plusieurs reprises face aux casseurs. En cette journée du 8 Décembre, Paris ressemblait à une ville en état de siège. Les CRS, ont laissés passer les manifestants vers les champs Elysées afin de les parquer et de les gazer, comme on peut le voir sur des vidéos postées à partir de la manifestation. Les gilets jaunes qui voulaient se retirer n’ont pu  le faire tant que les forces de l’ordre leur barraient le chemin.

 

 

Bruxelles, une femme gazée à bout portant

 

 

Plusieurs villes de l’hexagone ont été en effervescence comme Bordeaux, Tarbes où de nombreux français se sont rassemblés et ont défilés dans le calme.

Certaines informations sont contradictoires comme celle qui rapporte que la CFDT et FO autorisent les routiers à manifester pour ensuite entendre le contraire. Les gilets jaunes ont du mal à comprendre. D’autre part les agriculteurs on informé que dès lundi, ils reprendraient leur mouvement.

Certains parlent de révolution quand d’autres avancent une possible guerre civile.

Toujours est-il que le mouvement ne va pas se calmer et les chosent prennent du poids face aux réponses du gouvernement  qui, pour l’instant ne satisfont personne.Les blessés sur le terrain le sont pour la plupart, suite à des tirs de flashball, qui au lieu d’être tirés au sol, sont tirés directement sur les manifestants( de nombreuses vidéos le montrent). Une jeune fille aujourd’hui a reçu un projectile au visage et son œil est atteint.

La Belgique n’est pas en reste car des gilets jaunes Belges on tenté une approche au parlement Européen, et ont été repoussé par la police. On compte, en France, plus de 1000 interpellations de gilets jaunes et autres et 800 en garde à vue.

Plusieurs journalistes se sont plaints que leurs équipements de protection leur aient été confisqués par les forces de l’ordre, les exposant à des risques physiques.

Quand aux chiffre exact des manifestants, il est très difficile de le connaître, mais au vu des images ville par ville, on peut aisément considérer qu’ils sont vraiment très nombreux. Dans les revendications on a pu constater que bon nombre de français sont contre le pacte pour l’immigration, comme en témoigne les images sur les réseaux sociaux. Erdogan, lui même dénonce la violence des autorités françaises sur les gilets jaunes comme le rapporte le Parisien.