Route du Rhum : il traverse l’Atlantique avec un bateau recyclé

Réutiliser l’ancien trimaran de la navigatrice Ellen Macarthur pour participer à la célèbre course transatlantique Route du Rhum, c’est le cœur du projet « Use It Again ». L’objectif : montrer que l’économie circulaire peut s’appliquer à tous les secteurs, et notamment celui de la course au large.

 

3 questions à Romain Pilliard, skipper et fondateur du projet « Use it Again »

Comment est né Use It Again, « Ensemble vers l’économie circulaire » ?

 

 

Romain Pilliard

 

Ma femme et moi avons imaginé ce projet il y a deux ans. Nous avons voulu donner une deuxième vie à l’ancien trimaran d’Ellen Macarthur avec lequel elle a battu le record autour du monde en solitaire en 2007.

 

 

 

Ellen Macarthur

Quand nous l’avons récupéré, ça faisait plusieurs années que le bateau n’avait pas navigué. Avec une équipe de douze personnes, nous l’avons remis en état selon les principes de l’économie circulaire, car c’est un sujet environnemental qui nous tient à cœur. Donner une seconde vie à un bateau de course et de légende montre que nous pouvons le faire pour tout le reste.

Quelles techniques propres à l’économie circulaire ont été utilisées pour remettre le trimaran en état ?

Quand nous avons récupéré le voilier, il y avait un travail important de remise en état. Notre objectif était de minimiser l’impact sur la production de nouvelles ressources, en utilisant des objets et du matériel existant.

Pour les voiles par exemple, nous avons à la fois réparé celles du trimaran, et récupéré des tissus d’autres bateaux. Nous avons aussi réutilisé des winchs, des poulies ou des cordages. Rénover ce bateau nous a montré ce qu’il est possible de faire aujourd’hui, mais aussi qu’il existe des limites sur le réemploi de certains matériaux. Nous voulons encore avancer, et la quantité de matériaux réutilisés doit être encore plus importante dans les années à venir.

Après la course de la Route du Rhum, quels sont les projets pour le bateau ?

Nous avons plusieurs objectifs. Le premier c’est de continuer à faire naviguer le bateau « Remade-Use It Again » à travers le monde, en le faisant participer à des courses sportives au large.

Pour nous, l’économie circulaire est un sujet sociétal fort autour duquel nous pouvons fédérer et impliquer de nombreux acteurs. La recherche et le développement est aussi une de nos priorités à venir, et nous souhaitons que ce trimaran devienne dans plusieurs années une plateforme technologique exemplaire de l’économie circulaire.