CRIMÉE : Terrible explosion dans un lycée, 18 morts et 50 blessés

Selon les dernières données, 18 morts et plus de 50 personnes ont été victimes de l’explosion survenue au Collège polytechnique de Kertch. Le ministère des Situations d’urgence a confirmé le fait que l’explosion avait eu lieu, mais il n’a pas parlé d’acte terroriste avant que l’attaché de presse du président de la Fédération de Russie, Dmitry Peskov, ait déclaré que cette version était à l’étude.

 

L’explosion qui a eu lieu au collège  par une explosion de bouteille de gaz.  Ainsi, la chaîne de télévision « 360 » dans son télégramme, citant des journalistes locaux, a déclaré que « les victimes ont commencé à faire des rayons X à l’intérieur de petites pièces (vis, boulons) ». Selon Peskov, le président de la Fédération de Russie a chargé le FSB  d’enquêter immédiatement sur les causes de l’explosion survenue au collège de Kertch.

La commission d’enquête russe sur le fait que des personnes ont été tuées à la suite de l’explosion du collège de Kertch a déjà ouvert une procédure pénale.

Les enquêteurs et les criminologues de Moscou se sont rendus sur les lieux. Pendant ce temps, le territoire à proximité du collège est entouré de véhicules blindés et des forces du ministère de l’Intérieur et des Rosguards.

Toutes les personnes de l’immeuble sont évacuées. Le Comité national de lutte contre le terrorisme (CNLS) a indiqué que des techniciens du service de bombardement du FSB enquêtaient sur le lieu de l’explosion, que des mesures de recherche opérationnelle et des mesures d’enquête étaient en cours.

«Des mesures sont prises à Kertch pour prévenir des explosions répétées». Dans le même temps, selon la chaîne « 112 » de Telegram, la police recherche un jeune homme blond, âgé de 20 à 25 ans, vêtu d’un jean bleu et d’une veste de sport verte. Et des témoins oculaires parlent de plusieurs explosions.

Quelqu’un parle de deux, quelqu’un parle même de quatre. «Il y a eu une série d’explosions, environ quatre, pendant cinq minutes, aux premier et deuxième étage. Au rez-de-chaussée, il y a une salle à manger. Des coups de feu ont également été entendus », cite l’un des habitants de Lenta.ru. L’un des étudiants a raconté à «Moscow Says» qu’un jeune homme aux cheveux blonds avait tiré une balle dans la tête d’un prof devant ses yeux: «Devant moi, le prof a été tué. On pense qu’il s’est suicidé après avoir manqué de munitions.

Il peut y avoir à la fois un acte de terrorisme et la vengeance d’un élève devant un enseignant.

Veronika Skvortsova

Le service de presse du ministère de la Santé a déclaré que la ministre de la Santé, Veronika Skvortsova, s’était déjà rendue en Crimée. La ministre de l’Education, Olga Vasilyeva, devrait également s’y rendre sur les instructions du Premier ministre. Le chef de la Crimée Sergey Aksenov a déclaré un deuil de trois jours sur la péninsule.

 

 

Dans le même temps, selon les dernières informations des agences de presse, la procédure pénale ouverte à la suite de ce qui s’est passé au collège polytechnique de Kerch a été reconvertie de l’article « L’acte terroriste » à l’article « Meurtre ».

source : wek