Visite de la première dame Melania Trump à Accra et à Cape Coast, au Ghana

La première dame Melania Trump est arrivée à Accra (Ghana) mardi matin. Mme Trump a été accueillie par la première dame de la République du Ghana, Rebecca Akufo-Addo, et par le chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis au Ghana, Christopher Lamora. 

 

 

Des fleurs ont été présentées à Mme Trump et des écoliers de la région l’ont saluée en agitant des drapeaux des États-Unis et du Ghana. Mme Trump a été accueillie au salon Jubilee pour une réunion officielle avec Mme Akufo-Addo.

Dans l’après-midi, accompagnée de Mark Green, administrateur de l’USAID, Mme Trump s’est rendue à l’hôpital régional du Grand Accra, également appelé hôpital Ridge.

 L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) fournit une assistance solide à cet hôpital, en particulier pour soutenir la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Mme Akufo-Addo, directrice médicale de l’hôpital, le Dr Emmanuel Srofenyoh, et la ministre chargée de la Parité, des Enfants et de la Protection sociale, Cynthia Morrison, ont rencontré la Première Dame et l’Administrateur Green, qui les ont accompagnées pour une visite de l’hôpital. 

 

La première étape était l’ancienne aile de l’hôpital, la Child Welfare Clinic, où ils ont observé comment les nouveau-nés étaient pesés avec des sacs en tissu suspendus à une balance et leurs signes vitaux consignés dans un grand livre. Le personnel médical a montré à Mme Trump et Administrateur Green comment ils sensibilisent les nouvelles mères aux soins du nourrisson et à l’importance de la vaccination et d’une bonne nutrition.

 

 La deuxième étape était la nouvelle aile de l’hôpital, où la Première Dame et sa délégation ont visité l’unité de soins intensifs pour nouveau-nés. 

 

Mme Trump a également eu l’occasion de rencontrer de nouvelles mères en formation dans le programme Kangaroo Mother Care de l’hôpital, une méthode utilisée pour soigner les bébés prématurés, où les nourrissons sont maintenus peau à peau avec la mère. 

 Avant de partir, Mme Trump a fait don à l’hôpital de couvertures pour bébés, d’ours en peluche, de sacs de pesée et de sacs à couches. Tous les dons ont été sélectionnés personnellement par la première dame. 

 

 

 

La Première Dame s’est ensuite rendue à la Maison du Jubilé pour rencontrer Mme Akufo-Addo à son domicile sur le terrain, où elles ont discuté de l’importance de la santé maternelle et néonatale dans toutes les communautés.

Dans l’après-midi, la Première Dame a rencontré le chargé d’affaires, Christopher Lamora, et son personnel à l’ambassade des États-Unis pour les remercier de leurs services aux États-Unis.

 

 

 

 

Mercredi matin, Mme Trump s’est rendue dans la région centrale du Ghana pour rencontrer les chefs au palais Emintsimadze et visiter le château de Cape Coast, l’un des quelque 40 châteaux utilisés dans le commerce transatlantique des esclaves.

 Comme à l’accoutumée, avant de visiter le château de Cape Coast, Mme Trump avait une audience au palais Emintsimadaze, en compagnie du chef suprême de Cape Coast, Osabarimba Kwesi Atta II, et des chefs afin d’obtenir l’autorisation de visiter le château de Cape Coast. Au cours d’une cérémonie culturelle, les chefs ont offert à la Première Dame un vêtement traditionnel en kente, des sandales faites à la main, ainsi qu’un collier et un bracelet fabriqués à la main.

Après sa visite au palais Emintsimadze, Mme Trump a parcouru le château de Cape Coast, visitant des lieux importants, notamment des salles qui étaient autrefois utilisées comme des donjons esclaves. La Première Dame a déposé des couronnes dans le donjon masculin et dans la cellule des insurgées féminines à la mémoire des dizaines de milliers d’innocents brutalement frappés par les injustices cruelles perpétrées à Cape Coast.

 

 

 

«Je tiens à remercier les Ghanéens pour cette visite merveilleuse et l’occasion d’en apprendre davantage sur leur histoire et leur culture», a déclaré la Première Dame, Melania Trump. «Mon temps dans votre pays a été rempli de tant d’arrêts significatifs. Il était encourageant de constater l’engagement et la compassion du personnel de l’hôpital Ridge et de mettre l’accent sur la santé des mères et des nouveau-nés, et je tiens à remercier Mme Akufo-Addo de m’avoir accompagnée. 

J’ai également eu le plaisir de rendre visite à l’Omahen de la région du Cap d’Oguaa, à Osabarimba Kwesi Atta II, à des reines mères et à d’autres chefs traditionnels du palais d’Emintsimadze. Ce fut un honneur émouvant de pouvoir me rendre hommage au Cape Coast Castle. . Merci au président et à Mme Akufo-Addo pour leur hospitalité et au personnel dévoué de l’ambassade qui a permis de rendre cette visite possible.