Rentrée scolaire : 100 millions d’euros et 10 mesures comportementales pour les lycées de la Défense

La secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées s’est rendue lundi 3 septembre 2018 au Prytanée national militaire de La Flèche (Sarthe) afin d’y présenter le plan « Lycées de la défense ».

Une enveloppe de 100 millions d’euros à destination des travaux d’infrastructure a été annoncée ainsi que dix mesures en faveur de l’excellence comportementale.

Lundi 3 septembre, plus de 4 000 élèves et étudiants ont fait leur rentrée dans un des six établissements scolaires que compte le ministère des Armées. A cette occasion, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, s’est déplacée au Prytanée national militaire de La Flèche afin d’aller à la rencontre des élèves et de leurs encadrants mais également pour y présenter des mesures en faveur des lycées de la Défense.

Geneviève Darrieussecq

Soutenus par la loi de programmation militaire 2019-2025, les lycées bénéficieront d’une enveloppe de 100 millions d’euros d’ici 2025 afin d’améliorer l’état de leurs infrastructures. Les lycées de La Flèche, Saint-Cyr l’Ecole et Autun, et en particulier leurs internats, en seront les premiers bénéficiaires. Pour répondre aux besoins des armées, le panel des formations sera élargi et diversifié, notamment dans les domaines de la cyber, mécatronique et maintenance aéronautique avec l’ouverture de classes de BTS et post-bac.

Des mesures pour une excellence comportementale

En complément de ces investissements financiers, la secrétaire d’Etat a également annoncé dix mesures visant à une excellence comportementale. « Il n’y a pas de place dans nos lycées et nos classes préparatoires pour le sexisme, les discriminations, le racisme, les comportements d’exclusion et les activités déviantes conduites en dehors de l’encadrement », a martelé Geneviève Darrieussecq devant les élèves.

« Les traditions, c’est bien, mais il faut que tout cela soit fait dans un cadre classique, avec des encadrants informés de ce qui se passe, et que ce soit des traditions positives et pas des passages de tradition qui porteraient atteinte à la mixité ou créeraient des exclusions de certaines personnes », a-t-elle souligné en référence à des témoignages d’étudiantes dans des lycées militaires indiquant avoir été soumises à des insultes et humiliations.

A ce titre, les mesures suivantes vont être appliquées dès cette rentrée : encadrement davantage féminisé ; traditions plus organisées et contrôlées ; organisation d’exercices militaires pour appréhender les réalités et les vraies valeurs de la vie militaire ; organisation d’une corniche* unique par lycée militaire afin d’éviter les regroupements par profil et au contraire favoriser la mixité ;

limiter la durée des activités de transmission des traditions et encadrer le retour des anciens élèves ayant intégré une grande école militaire ; appuyer la transmission des valeurs de la République et des armées dans tous les lycées ; promouvoir la mixité au sein des classes et mettre en place un référent mixité au sein du commandement ; inspecter régulièrement l’ensemble des établissements pour s’assurer de la stricte application de ces règles ;

lutter contre les addictions ; établir des sanctions claires et tracées pour les organismes de recrutement des armées.

Devant les élèves du Prytanée, la secrétaire d’Etat s’est engagée à suivre personnellement l’avancée de tous ces chantiers. « Nous répondons à une triple exigence : celle de l’excellence, celle de l’égalité et celle de l’exemplarité ». Un premier point d’étape sera fait en décembre lors d’un comité de pilotage.

*corniche : nom utilisé pour dénommer les classes préparatoires aux différentes grandes écoles militaires.

Les lycées de la Défense : des lieux d’excellence académique et sociale

Le ministère des Armées gère et finance intégralement six lycées de la Défense : deux comportent un collège, tous proposent des classes préparatoires aux grandes écoles militaires.

Quatre relèvent de l’armée de Terre : le Prytanée de La Flèche, Aix-en-Provence, Autun, Saint-Cyr l’Ecole. Un de la Marine à Brest, un de l’armée de l’Air à Grenoble. Ils accueillent près de 4 200 élèves, dont 2 400 lycéens et 1 300 étudiants en classe préparatoire.

Parmi eux, des enfants de militaires ou de fonctionnaires, mais également des jeunes boursiers sans lien avec les armées et prioritairement issus de zones urbaines sensibles (15% des élèves). Ces lycées, gratuits, présentent d’excellents taux de réussite au bac avec 99% de réussite en 2018, dont 78% avec mention et 18% avec mention Très Bien.