Mali : le chef des opérations de maintien de la paix assiste à Bamako à l’investiture du Président réélu

Le chef des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Jean-Pierre Lacroix, en visite au Mali depuis vendredi 31 août, a pris part mardi à Bamako à la cérémonie d’investiture du Président Ibrahim Boubacar Keïta, qui a été réélu pour un second mandat de cinq ans.

 

M. Keïta a prêté serment devant la Cour suprême du pays, plus de trois semaines après le second tour de l’élection présidentielle.

 

 

Le chef des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Jean-Pierre Lacroix

 

 

Jean-Pierre Lacroix a entamé vendredi une visite de six jours au Mali. Au cours de son séjour, il a eu une série d’entretiens avec les autorités gouvernementales et la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA), notamment en ce qui concerne la mise en œuvre de l’accord de paix. Il a aussi rencontré d’autres acteurs politiques maliens et des représentants de la société civile.

 

 

 

 

Le chef des opérations de maintien de la paix s’est aussi rendu dans le nord du pays, à Kidal et à Gao, et dans le centre à Mopti, où il a visité le quartier-général de la force du G5 Sahel qui a été visé par un attentat-suicide fin juin 2018. Cette force conjointe constituée par le Mali, le Burkina-Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, a pour but de lutter contre la menace terroriste dans la région.

 

 

 

 

« Nous sommes déterminés à ce que notre soutien au G 5 Sahel soit à la fois politique et très concret », a dit M. Lacroix.

A Gao, M. Lacroix a assisté à l’inauguration de la nouvelle piste d’atterrissage de l’aéroport, qui permettra désormais à des avions gros porteur de se poser.

 

 

 

 

Mahamat Saleh Annadif

 

Au cours de la cérémonie d’inauguration, le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif a indiqué que « l’utilisation durable de cette piste est essentielle pour le déploiement des troupes et l’acheminement d’équipements de la MINUSMA au nord, et de ce fait aussi essentielle pour la mise en œuvre de son mandat ».

 

 

« Cette réalisation ambitieuse menée grâce à l’appui de nos partenaires est également un outil majeur qui bénéficiera pour le long terme à l’ensemble des populations maliennes », a-t-il ajouté. La nouvelle piste permettra le retour des vols commerciaux sur Gao et contribuera ainsi au désenclavement des régions du nord du Mali et au relèvement économique du pays.