Quatre soldats canadiens de la Première Guerre mondiale ont été inhumés en France

Quatre soldats canadiens de la Première Guerre mondiale ont été inhumés aujourd’hui avec les honneurs militaires au cimetière britannique de Loos de la Commonwealth War Graves Commission (CWGC) situé en périphérie de Loos-en-Gohelle, en France. Grâce à l’appui d’Anciens Combattants Canadiens , les familles des quatre soldats étaient présentes lors de la cérémonie.

 

Le 22 mai 2018, le ministère de la Défense nationale (MDN) et les Forces armées canadiennes (FAC) ont annoncé qu’ils avaient identifié les ossements de trois soldats canadiens de la Première Guerre mondiale découverts près du village de Vendin-le-Vieil, en France.

Il s’agissait du soldat William Del Donegan (20 ans), du soldat Henry Priddle (33 ans) et du sergent Archibald Wilson (25 ans). Les trois soldats s’étaient enrôlés à Winnipeg, au Manitoba. Ils sont décédés le 16 août 1917, au cours de la bataille de la cote 70, alors qu’ils étaient membres du 16e Bataillon du Corps expéditionnaire canadien (CEC), une unité perpétuée par le Canadian Scottish Regiment (Princess Mary’s) de Victoria, en Colombie-Britannique.

Le 28 mai 2018, le MDN et les FAC ont annoncé qu’ils avaient identifié les ossements d’un quatrième soldat de la Première Guerre mondiale découverts sur le site d’un projet de construction à Lens.

Il s’agissait du soldat John (Jack) Henry Thomas, originaire de Chewale, en Galles du Sud, au Royaume-Uni et ayant grandi à Birch Ridge, au Nouveau-Brunswick. Le soldat Thomas était membre du 26e Bataillon d’infanterie canadien (New Brunswick), CEC, une unité perpétuée par le Royal New Brunswick Regiment de Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Il est décédé le 19 août 1917, à l’âge de 28 ans, au cours de la bataille de la cote 70.