L’ex-président bolivien Quiroga appelle à la « rébellion » au Venezuela

L’ancien président bolivien Jorge « Tuto » Quiroga a qualifié lundi de « rébellion totale et insurrection populaire sans retour » contre le président du Venezuela, Nicolás Maduro, qui coïncide avec l’appel à la grève.

« Les frères vénézuéliens, du 21 août (21 août) doivent libérer la résistance indéfinie, la rébellion totale et l’insurrection populaire sans retour », a écrit Quiroga sur son compte Twitter.

« Soit ils se lèvent, soit ils vivent le reste de leurs jours en exil, en prison ou à genoux. Le temps est venu pour ce qui semblait impossible: la liberté « , a-t-il ajouté.

Trois partis d’opposition au Venezuela ont appelé à une grève de mardi à rejeter un ensemble de réformes économiques annoncées par Maduro pour surmonter la crise, y compris les nouveaux projets de loi.

La droite bolivienne twit exmandatario (2001-2002), qui était vice-président et du général Hugo Banzer a réussi quand il a démissionné, illustre l’appel avec une photo de leader noir sud-africain Nelson Mandela et sa citation « Tout semble impossible jusqu’à ce qu’il fait. « 

Quiroga, chef du Parti démocrate-chrétien de Bolivie, a des liens avec des organisations d’opposition vénézuéliennes.

L’année dernière, il faisait partie d’un groupe de cinq présidents latino-américains qui voulaient venir au Venezuela pour participer en tant que « compagnons » dans un plébiscite organisé par l’opposition contre Maduro, qui n’a pas de liaison, ni eu le soutien du pouvoir électoral.