Les douaniers de Calais Littoral saisissent plus de 12 000 contrefaçons de luxe, sport et comics

Les douaniers de Calais Littoral viennent de procéder à la saisie de 12 399 contrefaçons interceptées le 23 juillet dernier au terminal Transmanche.

Des ceintures, casquettes, chaussures, sandales, t-shirts, sacs, porte-monnaie, robes, sous-vêtements de grandes marque, des figurines de super-héros, ainsi que 4000 tenues de grands clubs de football et basket ont ainsi été retirés du marché. Leur valeur à la revente est estimée à plus de 1,5 million d’euros.

A noter que parmi les articles de sport, on trouve des maillots de la JUVENTUS et le l’équipe de basket-ball des LA LAKERS floqués au nom de joueurs dont les transferts ont récemment été annoncés.

C’est en procédant au contrôle d’un ensemble routier en provenance de Grande-Bretagne transportant des colis postaux vers l’Espagne que les agents ont noté la piètre qualité et une forte odeur chimique émanant d’articles affichant pourtant le nom de grandes marques de luxe et d’équipementiers sportifs.

D’autres détails, comme des numéros d’identification uniques, des coulures de peinture ou des coutures approximatives ont conduit les agents à suspecter le caractère contrefaisant des articles.

 

 

 

 

Les marchandises ont donc été bloquées le temps de vérifier auprès des titulaires de droits s’il s’agissait ou non de produits authentiques. Ceux-ci ayant confirmé qu’il s’agit bien de contrefaçons, les articles viennent d’être saisis et seront détruits.

Ces exemples illustrent le rapide parasitisme des contrefacteurs sur tous les aspects de l’économie réelle et notamment les importants événements sportifs. Ainsi, après les maillots interceptés durant la Coupe du monde, la douane saisit désormais des maillots issus des plus récents transferts du « Mercato ».

En 2017, les services douaniers français ont saisi 8,4 millions de contrefaçons. Les entreprises qui craignent de voir leurs produits copiés peuvent déposer une demande d’intervention auprès de la douane française. Il s’agit d’une démarche libre et gratuite. 1 534 demandes d’intervention ont ainsi été déposées auprès de la douane par les titulaires de droits l’année dernière (+ 2,8 %)