RDC : la campagne de vaccination contre Ebola a démarré au Nord Kivu

Les vaccinations ont débuté à peine une semaine après l’annonce d’une deuxième flambée de maladie à virus Ebola République démocratique du Congo (RDC) cette année, a déclaré cette semaine l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon l’OMS, un total de 44 cas, dont 17 cas sont confirmés, ont été notifiés à ce jour, avec 36 morts.

Le Ministre provincial de la santé ainsi que le coordonnateur provincial du Programme élargi de vaccination ont été vaccinés en priorité, suivis des agents de santé de première ligne du centre de santé de Mangina, qui ont été en contact avec des cas confirmés d’Ebola.

Les préparatifs en vue de la vaccination en anneau ont commencé dans la zone de santé de Mangina,  épicentre de l’épidémie,  à 30 km de la ville de Beni.

3220 doses du vaccin rVSV-ZEBOV sont actuellement disponibles dans le pays et des doses supplémentaires ont été demandées.

 

 

 

 

«Les vaccins sont un outil important dans la lutte contre la maladie à virus Ebola. C’est la raison pour laquelle il était essentiel de les acheminer rapidement pour commencer la vaccination afin de protéger les agents de santé et la population touchée», a déclaré le Dr Oly Ilunga, Ministre de la santé de la République démocratique du Congo. 

 

 

Dr Oly Ilunga, Ministre de la santé de la République démocratique du Congo.

 

 

Au total, 3220 doses du vaccin rVSV-ZEBOV sont actuellement disponibles dans le pays et des doses supplémentaires ont été demandées.

Pendant le processus d’autorisation, un accord entre l’Alliance Gavi et les laboratoires Merck, qui ont mis au point le vaccin, permet de garantir la disponibilité de doses expérimentales supplémentaires du vaccin.

 

 

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus

«La République démocratique du Congo a une fois de plus fait preuve d’un leadership solide dans sa riposte rapide à cette flambée», a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

«La maladie à virus Ebola est particulièrement brutale. Par conséquent, notre riposte doit être plus vigoureuse. Le fait de commencer la campagne de vaccination aussi rapidement est une première étape essentielle.»

L’OMS a fourni un soutien logistique afin d’assurer la chaîne de froid et a envoyé les fournitures nécessaires afin de mener à bien la vaccination.

En outre, l’Organisation facilite la négociation des protocoles avec le fabricant et les autorités nationales, et elle apporte une aide afin de dépêcher des équipes d’experts de la vaccination en provenance de Guinée aux côtés du personnel national, qui a commencé à vacciner les populations concernées.

 

 

Dre Matshidiso Moeti

«Nous sommes fiers de la solidarité manifestée au niveau régional dans le cadre des efforts de vaccination et nous sommes sûrs que la Région africaine saura démontrer une fois encore les capacités solides dont elle dispose dans le cadre de la riposte à cette flambée», a indiqué la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.