PAYS BAS : L’hôpital d’Amsterdam interrompt le traitement chez les femmes enceintes après la mort de bébés

L’ hôpital universitaire d’Amsterdam (AUMC) a annulé un traitement viagra pour les femmes enceintes qui cherchaient de l’aide avec un retard de croissance du placenta, après la mort de 11 bébés, a déclaré le Dr Wessel Ganzevoo.

 

L‘hôpital a arrêté la recherche lundi sur le sildénafil (Viagra) chez les femmes enceintes pour dilater les vaisseaux sanguins, permettant la croissance du placenta.

 

 

Cette circonstance « a été confirmée dans la recherche animale, et plus tard dans une petite étude réalisée avec les humains » avant de commencer le test qui comprenait 93 femmes et avait l’air « prometteur », a ajouté le quotidien néerlandais Trouw Ganzevoo.

Sur l’échantillon total de mères traitées, 11 bébés sont morts d’un trouble pulmonaire qui pourrait être lié au médicament, ce qui a conduit l’hôpital à suspendre les tests.

À cette enquête, des hôpitaux du Canada, du Royaume-Uni et de la Nouvelle-Zélande avaient été ajoutés, et ces deux derniers pays avaient signalé qu’ils n’avaient pas trouvé d’effets positifs ou négatifs dans le placenta en raison de l’utilisation de ce médicament.