Malte ferme les ports aux navires d’ONG de secours aux migrants

Le gouvernement de Malte rapporte que les ports de l’île ne seront pas utilisés par les navires des ONG en attendant le résultat d’une enquête sur la ligne de vie MV • Les navires à l’intérieur du port sont bloqués.

 

Le gouvernement maltais a annoncé jeudi qu’il suspendrait les opérations des ONG de sauvetage des migrants jusqu’à la fin de l’enquête sur les opérations de la MV Lifeline.

La décision a été annoncée alors que les dirigeants européens se réunissent à Bruxelles pour un sommet du Conseil de l’UE qui mettra la migration en tête de l’ordre du jour.

Dans un communiqué, le gouvernement a déclaré que les événements récents avaient mis en évidence des informations « auparavant inconnues » et qu’il devait « s’assurer que les opérations menées par des entités utilisant ses services portuaires et opérant dans la zone de responsabilité maltaise sont conformes règles nationales et internationales « .

Le gouvernement a déclaré que cela comprenait, mais ne se limitait pas à, la certification ou l’enregistrement des navires impliqués.

« Étant donné que des enquêtes sont menées par des autorités indépendantes et que ces questions sont clarifiées, Malte ne peut pas permettre à des entités, dont la structure pourrait être similaire à celle faisant l’objet d’enquêtes, d’utiliser Malte comme port d’opération et entrer ou quitter ledit port « .

Cela signifie en réalité que les ports du pays sont fermés aux navires opérés par des ONG, ceux qui sont actuellement à quai à Malte étant dans l’impossibilité de partir.

« Ceci est également en vue des procédures judiciaires qui pourraient s’ensuivre, et pour que les autorités maltaises ne soient pas considérées comme approuvant des systèmes d’opérations qui pourraient éventuellement être jugés comme allant à l’encontre de leurs propres règles et des règles internationales ». a rapporté le  gouvernement.

L’interdiction aura probablement un impact immédiat sur d’autres ONG utilisant Malte dans le cadre de leurs opérations. En plus de la Lifeline, les Seefuchs et Sea Watch 3 sont actuellement amarrés dans le Grand Harbour. Selon le site de suivi des navires Marine Traffic, les deux navires battent pavillon néerlandais, mais leur «type de navire AIS» est répertorié comme étant une embarcation de plaisance.