Cedella Roman : interpellée et incarcérée 14 jours pour avoir passé la frontière sans le savoir

 Cedella Roman est l’adolescente française qui a été détenue par les autorités américaines pendant deux semaines après avoir couru accidentellement, sans s’en douter sur la frontière canado-américaine.

 

 Cedella Roman, âgée de 19 ans, a dit qu’elle faisait du jogging le long de la plage le 21 mai à White Rock, en Colombie-Britannique, lorsqu’elle a été obligée de quitter la plage à cause de la marée.

Après avoir emprunté un chemin de terre et s’être arrêté pour prendre une photo du littoral, la jeune fille dit: «Un officier m’a arrêté et a commencé à me dire que j’avais traversé illégalement la frontière. Je lui ai dit que je ne l’avais pas fait exprès et que je ne comprenais pas ce qui se passait. »

Mademoiselle Roman est une citoyenne française et était en Colombie-Britannique pour rendre visite à sa mère dans la ville de North Delta. Roman a déclaré à qu’elle n’avait aucun document avec elle pendant son jogging.

Elle a dit: «Je me suis dit, eh bien, j’ai peut-être traversé la frontière mais ils ne me donneront probablement qu’une amende ou ils me diront de retourner au Canada ou ils me donneront un avertissement. Grosse erreur les policiers ont voulu faire du zèle  et ont embarqué la jeune fille. On imagine aisément la détresse de Cedella de se voir incarcérée pour une broutille. C’est inhumain et inacceptable.

 En fin de journée, la jeune femme décide de faire un jogging en bord de mer. « Rapidement, j’arrive vers la fin de la plage et je m’aperçois que la marée commence à monter« , Elle rebrousse alors chemin quand elle aperçoit un sentier qu’elle emprunte pour photographier le paysage avant de repartir.

 Elle rapporte avoir été emmenée « dans un bâtiment » où des fonctionnaires ont pris ses empreintes  et lui ont retiré ses effets personnels: « C’est à ce moment-là que j’ai commencé a avoir très peur. J’avais l’impression d’être une grande criminelle », dit-elle.
Les agents la laisseront téléphoner à sa mère qui croit d’abord à une mauvaise plaisanterie: « C’est lorsque je lui ai passé un des officiers qu’elle a tout de suite compris et qu’elle s’est mise à paniquer », explique-t-elle. 

Cette expérience aura été difficile pour la jeune fille qui est malgré tout interdite de séjour aux USA comme s’il s’agissait une vulgaire criminelle. L’histoire ne dit pas si les deux policiers ont touchés une prime pour une telle arrestation !