ANGOLA : La Police remet au Ministère de l’Environnement une partie des ivoires saisis

Luanda – Une partie d’une tonne d’ivoire saisie par la Police nationale, le 4 juin 2018, à l’Aéroport international de Luanda, a été rendue au Ministère de l’environnement, organisme spécialisé dans le contrôle de ces objets.

 

Selon le directeur du Centre des opérations du Service d’Investigation Criminelle, le commissaire Amara Neto, une autre partie de ce lot d’ivoires se trouve encore en France, et Interpol se chargerait de sa restitution à l’Angola.

Sans préciser la quantité exacte récupérée par le Ministère de l’Environnement, ni celle que la France devrait restituer à Luanda, le directeur a souligné que sept citoyens angolais étaient impliqués dans ce crime et que les ivoires retirés de la faune angolaise avaient comme destination l’Arabie Saoudite.

Les recherches criminelles se poursuivent, a-t-il dit, sans préciser les lieux du braconnage ni le nombre d’éléphants abattus pour extraire ces ivoires.

La Police, qui a également arrêté un citoyen brésilien impliqué dans le trafic de drogues, demeure vigilante surtout quand il y a des vols en provenance du Brésil.