L’Aviation royale canadienne accueille l’exercice MAPLE FLAG 51

Le coup d’envoi de l’exercice MAPLE FLAG, qui constitue l’entraînement d’envergure internationale le plus vaste et le plus complexe de l’année de l’Aviation royale canadienne (ARC), sera donné la semaine prochaine à Cold Lake, en Alberta.

 

En effet, l’exercice MAPLE FLAG se déroulera du 11 au 22 juin et regroupera près de 1 200 membres des Forces armées canadiennes (FAC) parmi les participants ou dans des rôles d’appui, plus de 540 membres de l’effectif de pays alliés ainsi que de nombreux types d’aéronefs, notamment :

 

 

 

 

 

 

Du Canada : le chasseur CF-188 Hornet, l’avion de ravitaillement en vol et de transport CC-150T Polaris, l’avion de ravitaillement en vol et de transport CC-130T Hercules; le radar de contrôle tactique TPS-70 et l’appareil sous contrat Dornier Alpha Jet;

Des États-Unis : l’avion de guerre électronique EA-18G Super Hornet « Growler » et le bombardier stratégique B-52H Stratofortress;

De l’Australie : le chasseur F/A-18 Hornet;

De la Belgique : le chasseur F-16AM Fighting Falcon « Viper »;

De l’OTAN : l’appareil E-3A AWACS.

 

 

 

 

 

 

L’équipe de l’exercice MAPLE FLAG 51 tiendra une journée des médias le 21 juin 2018. Les représentants intéressés à y participer doivent le signifier et communiquer leur accréditation en bonne et due forme au bureau des affaires publiques de l’exercice MAPLE FLAG, à l’adresse mathew.strong@forces.gc.caou au numéro 780-840-8000 poste 8121, au plus tard le 15 juin 2018.

 

 

Citations

colonel Paul Doyle, commandant de la 4e Escadre Cold Lake

« Nous sommes fiers d’accueillir à nouveau l’exercice MAPLE FLAG à l’appui de nos partenaires et alliés canadiens et internationaux. Le personnel de la 4e Escadre et de la Base des Forces canadiennes Cold Lake n’a ménagé aucun effort depuis un an dans la planification de l’entraînement immersif que procure cet exercice.

En guise de préparation en vue d’opérations réelles, nous devons nous exercer à mettre nos capacités en commun dans le cadre d’une instruction collective comme l’exercice MAPLE FLAG. »”Le colonel Paul Doyle, commandant de la 4e Escadre Cold Lake

Faits en bref

L’exercice MAPLE FLAG procure l’occasion aux éléments de l’ARC ainsi que de nos partenaires et alliés internationaux de s’entraîner dans un environnement adapté et concentré. Cet exercice international contribue à préparer les équipages canadiens et internationaux et le personnel de maintenance et de soutien aux rigueurs des opérations menées dans l’espace de combat aérien moderne.

Pour l’ARC, l’exercice MAPLE FLAG donne l’occasion à ses effectifs d’adhérer à la culture de la puissance aérienne et d’améliorer leurs capacités en tant que défenseurs de la souveraineté canadienne.

 

 

 

B-52 Stratofortress.

 

 

 

L’exercice a pour but de perfectionner une multitude de compétences dans un environnement opérationnel réaliste, évolutif et ardu et de permettre à tous les participants de former une force caractérisée par l’agilité, l’intégration, la portée et la puissance nécessaires à la réussite de la mission.

  • Au nombre des forces de nos alliés et partenaires qui participent à l’exercice, mentionnons :
    • La Composante Air de la Belgique;
    • L’OTAN;
    • La Royal Australian Air Force;
    • La United States Navy;
    • Le United States Marine Corps;
    • La United States Air Force.
  • L’exercice MAPLE FLAG se déroule principalement dans les limites du polygone de tir aérien de Cold Lake. Dans cet espace aérien unique, il est possible d’utiliser une variété de systèmes d’armes réels et simulés ainsi que d’effectuer des vols supersoniques.