L’OTAN se prépare au plus grand exercice militaire depuis 2002

L’OTAN se prépare à son plus grand exercice militaire depuis 2002, avec la participation de plus de 40 000 soldats de 30 pays de l’OTAN et de pays partenaires.

 

 

 

James G. Foggo III, commandant du commandement de la force interarmées de l'OTAN basé à Naples en Italie, et le vice-amiral Ketil Olsen, représentant militaire de son pays auprès du Comité militaire de l'OTAN, ont informé les journalistes de la planification de l'exercice Trident. Jonction 2018 au siège de l'OTAN à Bruxelles, le 11 juin 2018. Foggo est également le commandant des forces navales américaines en Europe et en Afrique.  Photo de l'OTAN
James G. Foggo III, commandant du commandement de la force interarmées de l’OTAN basé à Naples en Italie, et le vice-amiral Ketil Olsen, représentant militaire de son pays auprès du Comité militaire de l’OTAN

 

 

James G. Foggo III, commandant du commandement de la force interarmées de l’OTAN basé à Naples en Italie, et le vice-amiral Ketil Olsen, représentant militaire de son pays auprès du Comité militaire de l’OTAN, ont informé les journalistes de la planification de l’exercice Trident. Jonction 2018 au siège de l’OTAN à Bruxelles, le 11 juin 2018. Foggo est également le commandant des forces navales américaines en Europe et en Afrique. 

Le commandant de l’OTAN, James G. Foggo III , a informé les journalistes de la planification de l’exercice Trident Juncture 2018 au siège de l’OTAN à Bruxelles hier. Foggo est le commandant du commandement de la force interarmées de l’OTAN basé à Naples, en Italie. Il est également commandant des forces navales américaines en Europe et en Afrique.

 

 

 

Le vice-amiral de la marine norvégienne Ketil Olsen, représentant militaire de son pays auprès du Comité militaire de l’OTAN, a également été informé.

Dissuasion, Défense

Le but de l’exercice est de fournir un effet dissuasif et une défense contre « toute menace, de n’importe quelle direction, à tout moment », a déclaré Foggo.

Trident Juncture démontre que l’OTAN est pertinente, unie et prête à se défendre en utilisant la défense collective, a déclaré M. Foggo. Le scénario de l’exercice constitue une violation de la souveraineté d’un allié de l’OTAN – en l’occurrence, la Norvège.

 

 

 

 

 

 

Selon l’article 5 de l’OTAN, la défense collective signifie qu’une attaque contre un allié est considérée comme une attaque contre tous les alliés.

L’exercice principal est prévu du 25 octobre au 7 novembre en Norvège et dans les environs avec un exercice préliminaire dans les eaux au large de l’Islande les 15 et 17 octobre.

Le personnel de tous les services américains participera à l’exercice. La Suède et la Finlande participeront également.

Le noyau de l’exercice est la Force de réaction de l’OTAN. L’exercice servira à qualifier la force comme prête au combat. « Dans le cadre de cet exercice, nous aurons la force de lancement de 5 000 personnes, la Force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation s’exerçant en Norvège », a déclaré M. Foggo.

Exercice stimulant

Trident Juncture sera un défi, a déclaré Olsen.

« Statistiquement, il y aura de la pluie et / ou de la neige et du vent. Et, en fait, il y en a peut-être beaucoup », a-t-il dit.

Foggo a déclaré que l’exercice permettra également de tester les capacités logistiques de l’alliance pour débarquer une force importante et soutenir cette force.

« Le plan est de faire évoluer le quartier général de la force interarmées avec un plus grand nombre de logisticiens », a-t-il dit.

L’OTAN « est sur le point de défendre et de dissuader », a déclaré Foggo. « Nous ne cherchons pas des raisons pour mener des opérations offensives, n’importe où. C’est une alliance défensive. C’est l’objet de l’article 5 « .

Une grande partie de la planification de l’exercice a eu lieu dans le domaine non classifié, y compris les dates de l’exercice et la taille relative des contingents nationaux, a déclaré Foggo.

« L’une des forces de l’OTAN est que nous n’avons rien à cacher », a-t-il déclaré. « C’est une démonstration très transparente d’une capacité, et nous voulons que les gens le sachent. »