L’Allemagne, l’Afrique du Sud, la Belgique, l’Indonésie et la République dominicaine élues au Conseil de sécurité

L’Assemblée générale des Nations Unies a élu vendredi matin, à l’issue d’un scrutin unique, l’Allemagne, l’Afrique du Sud, la Belgique, l’Indonésie et la République dominicaine comme membres non permanents du Conseil de sécurité pour un mandat de deux ans qui débutera le 1er janvier 2019.

 

L’Afrique du Sud et l’Indonésie ont recueilli respectivement 183 et 144 voix.  Élus au nom du groupe des États d’Afrique et d’Asie-Pacifique, ces deux pays succéderont à l’Éthiopie et au Kazakhstan. Les Maldives, qui étaient également candidates, n’ont obtenu que 46 voix.

Le groupe des États d’Europe occidentale et autres États sera représenté par l’Allemagne et la Belgique, seules candidates, qui ont été élues avec respectivement 184 et 181 voix. Ces pays remplaceront les Pays-Bas et la Suède au Conseil de sécurité.

Enfin, pour le groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, la République dominicaine, unique candidate, a été élue avec 184 voix et siégera à la place de la Bolivie.

 

 

 

Photo ONU/Manuel Elias
Des employés de l’ONU portent les boîtes contenant les votes lors de l’élection de cinq membres non permanents du Conseil de sécurité.

 

 

 

Les 10 sièges non permanents du Conseil de sécurité sont renouvelés par moitié tous les ans et sont répartis comme suit : cinq sièges pour le groupe des États d’Afrique et d’Asie-Pacifique, deux pour le groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes, deux pour le groupe des États d’Europe occidentale et autres États, et un pour le groupe des États d’Europe orientale.

 

Outre les cinq membres permanents du Conseil que sont la Chine, les États-Unis, la Fédération de Russie, la France et le Royaume-Uni, et des cinq pays qui viennent d’être élus, le Conseil de sécurité sera également composé, en 2019, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée équatoriale, du Koweït, du Pérou et de la Pologne.