SICILE : Prostitution d’enfants et trafic des Roumains, des violences sans précédent

Trafic des Roumains et prostitution des enfants, cinq arrêts à Raguse.

 

Les personnes ont été victimes de violences très graves, d’accusations allant de l’association de malfaiteurs à la traite d’êtres humains et à l’exploitation multi-aggravée.

Hébergement délabrées non chauffé, des vêtements issus de déchets et des aliments de mauvaise qualité ou expiré. Un groupe de Roumains a donné des illusions à leurs compatriotes en échange de travail dans les domaines ou, pour certains jeunes, y compris les enfants, en les forçant à se prostituer

Et ceux qui se sont rebellé ont  été victime d’une violence sans précédent. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par la police de Raguse qui a arrêté cinq Roumains pour embauche, association de malfaiteurs, traite d’êtres humains et exploitation multiple de la prostitution, y compris des mineurs. 

Selon les enquêteurs, les victimes ont été attirées par la tromperie et la fausse promesse d’un travail, d’un logement décent, puis ont été privées de toute capacité de négocier les conditions de travail et de vie.

L’enquête, coordonnée par le procureur du district de Catane, ont été lancées par l’équipe après la plainte d’un roumain, attiré, comme les autres, par la tromperie et de fausses promesses d’un emploi et d’un logement décent.

 Toutes les nombreuses victimes dans la région sont invités par une association spécialisée à des fins d’exploitation du travail.