IRAN : La peine de mort est demandée pour un marin qui aurait tué son coéquipier

Le navigateur ukrainien Andrey Novickov,( photo de couverture) ancien membre de l’équipage du cargo iranien Arezoo, fait face à une demande de condamnation à mort en Iran pour avoir tué un autre marin de son équipage, un ressortissant iranien. Le marin ukrainien nie l’accusation et prétend être innocent.

 

En janvier 2017, lorsque le vraquier d’Arezoo a navigué dans la mer de Chine méridionale, le marin iranien s’est comporté de façon assez étrange et agressive avant de mourir lorsqu’il a sauté par-dessus bord. Son cadavre n’a jamais été retrouvé.

Andery a été la dernière personne à voir le marin iranien disparu, il a alerté le capitaine et le reste de l’équipage.

 

 

Cargo iranien Arezoo,

 

 

Un mois plus tard, Andrey et 6 autres membres de l’équipage ont quitté le navire au port de Bandar Abbas (Iran) pour prendre l’avion jusqu’à leurs maisons de vacances. 

Avant d’embarquer dans l’avion, Novickov a été arrêté par la police et accusé d’avoir tué un citoyen iranien. L’avocat de l’entreprise a fait pression sur lui pour qu’il signe des aveux, l’assurant que la peine serait réduite à une amende de 3 000 dollars pour homicide involontaire et expulsion immédiate vers l’Ukraine.

Il a refusé catégoriquement et est resté en prison jusqu’en septembre 2017.

Son séjour en prison a été une expérience terrible, non seulement à cause de ce que signifie une prison du tiers monde, mais aussi parce que les autres détenus étaient très hostiles à Christian, il a tué un musulman. 

Il a réussi à obtenir une libération provisoire avec l’aide et la pression du consulat ukrainien sur les autorités iraniennes et jusqu’à présent, reste en Iran à la disposition de la justice avec l’aide du consulat et de certains proches.

La communauté maritime d’Ukraine demande au président ukrainien d’intervenir et de contribuer à la réalisation de la liberté d’Andrey.