Un médicament développé à l’origine pour traiter l’ostéoporose pouvait guérir la calvitie

Des chercheurs de l’Université de Manchester ont découvert que le médicament en question a un effet sur les follicules pileux, les stimulant à se développer.

 

 

Nathan Hawkshaw,

Nathan Hawkshaw, qui dirige le projet de recherche, croit que la découverte «peut faire une réelle différence dans la vie des personnes qui souffrent de la perte de cheveux».

 

 

La manière actuelle d’atténuer ce phénomène est basée sur la voie pharmacologique. Cependant, à des stades avancés, la transplantation capillaire s’avère être la seule alternative pour la récupération du bien-être psychosocial des individus victimes de cette maladie.

Actuellement utilisé pour traiter la calvitie deux médicaments, à savoir, le minoxidil pour les hommes et les femmes, et le finastéride pour les hommes seulement.

Hawkshaw a déclaré qu’il est maintenant nécessaire de passer à un essai clinique pour voir si l’utilisation du médicament maintenant développé est efficace et sans danger chez les humains.

L’alopécie, ou perte de cheveux sévère, est un problème qui va au-delà de la barrière des problèmes esthétiques, provoquant de nombreuses stigmates sociaux et une auto-dévaluation personnelle. 

Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 50% de la population masculine souffrira de calvitie jusqu’à l’âge de 50 ans. Il existe également des études qui associent la perte de cheveux accentuée avec des complications psychologiques, à savoir l’anxiété et la dépression.