Le concours Lépine remporté par un infirmier du ministère des Armées

Samuel Mercier, infirmier à la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, a remporté, lundi 7 mai, le Prix du Président de la République du concours Lépine International Paris 2018

Ce prix a été attribué au pompier pour son invention du MedPack©, une station de travail médicale portable pour les interventions pré-hospitalières.

Le 117e concours Lépine International Paris a récompensé, lundi 7 mai 2018, l’innovation de l’infirmier de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) Samuel Mercier. Ce dispositif, MedPack©, est une station de travail médicale portable pour les interventions pré-hospitalières. Le dispositif imaginé, léger et déployable en quelques secondes seulement, permet de disposer d’un espace de travail optimisé qui procure une meilleure maîtrise de l’intervention d’urgence en termes d’ergonomie, de qualité, d’hygiène et de sécurité des soins prodigués au patient sur le terrain.

Pour Florence Parly, qui place l’innovation et le numérique au cœur de son action au ministère des Armées, « la démarche participative, qui s’appuie sur la capacité d’innovation de tous les personnels, civils et militaires, permet de gagner en efficacité et de faciliter l’accomplissement des missions du ministère. Il convient de cultiver la créativité et d’encourager les initiatives individuelles et collectives qui sont les clés du succès de la transformation dans laquelle le ministère des Armées est engagé ».

Dès le départ, le projet a bénéficié du soutien de la Mission pour le développement de l’innovation participative (MIP) du ministère des Armées pour élaborer un premier prototype. MedPack© est aujourd’hui commercialisé par la société IMP, basée à Vannes (56 – Morbihan). Il suscite l’intérêt des acteurs médicaux ou paramédicaux des soins extrahospitaliers, militaires et civils,  en France comme à l’étranger.

La Mission pour le développement de l’innovation participative (MIP), rattachée à la Direction générale de l’armement, offre un soutien financier, technique et administratif à tout porteur d’innovation du ministère des Armées ou de la gendarmerie, sans distinction de grade ou de statut, pour lui permettre d’en réaliser un prototype. Il s’agit de capter les bonnes idées du terrain et de les accompagner jusqu’à leur industrialisation, selon une procédure à la fois simple et réactive. En 30 ans la MIP a accompagné plus de 1 600 innovateurs du ministère et de la gendarmerie et plus de 750 projets ont abouti. Le soutien moyen apporté à un projet avoisine les 30 000 euros, jusqu’à un montant maximum de 90 000 euros.