Le NCSM St. John’s a participé au plus important exercice militaire en Europe

Le navire  canadien de Sa Majesté (NCSM) St. John’s, ainsi que d’autres membres du 1er Groupe de la Force navale permanente de réaction de l’OTAN (SNMG1), ont pris part à l’Exercice JOINT WARRIOR 2018 aux larges de la côte nord-ouest de l’Écosse, du 23 avril le 3 mai dernier.

 

 

L’Exercice JOINT WARRIOR est le plus important exercice militaire en Europe. Il est dirigé par le Royaume-Uni et comprend la participation de navires de guerre, de ressources aériennes et de forces terrestres provenant de partout au sein de l’alliance de l’OTAN.

Le NCSM St. John’s, à titre de membre du SNMG1, s’est joint à plus de 40 navires de guerre de la Belgique, du Danemark, de France, de l’Allemagne, des Pays-Bas, de l’Espagne, de la Turquie, des États-Unis et du Royaume-Uni.

 

 

 

Le HMS Grimsby, LNS Skalvis , et le FGS Elbe participent à l’exercice Joint Warrio

 

 

 

« JOINT WARRIOR est un important exercice en terme de portée et de qualité de l’instruction, » explique le capitaine de frégate Gord Noseworthy, commandant. « Le NCSM St. John’s, avec ses importantes capacités de guerre anti-sous-marine, a grandement contribué au groupe de travail, en effectuant des patrouilles au large des îles Hébrides et les Minch le long de la côte écossaise.

 

 

 

Le matelot de 2e classe Darren Schmidt, communicateur naval actuellement en déploiement à bord du Navire canadien de Sa Majesté St. John’s

 

 

 

Nos officiers et marins ont fait preuve de professionnalisme et de compétence exceptionnels tout au long de l’exercice et étaient prêts à prendre les devants lorsque la situation l’exigeait. »

 

 

 

 

 

 

L’exercice JOINT WARRIOR utilise une variété de scénarios, y compris des situations de crise et de conflit auxquelles les participants pourraient réellement faire face durant une opération : territoire contesté, activité terroriste, piraterie et plus encore.

 

 

 

 

 

 

La participation du NCSM St. John’s a cet exercice démontre la solidarité du Canada avec ses alliés en matière de protection des voies maritimes et de promotion de la paix et de la sécurité dans le monde.

« Le changement en matière d’intégration et d’interopérabilité qui s’est produit durant l’exercice est incroyable, » explique le matelot de 1re classe Simon Malevich, un opérateur d’équipement d’informations de combat.

 

 

 

 

 

 

« À la fin de l’exercice, l’interopérabilité était continue. Les expériences que j’ai vécues et les connexions établies durant l’exercice JOINT WARRIOR 2018-1 sont inoubliables. Après l’exercice, je me sentais plus en confiance en tant qu’opérateur. J’ai grandement apprécié l’expérience. »

 

 

 

 

 

 

« À titre de réserviste, je pourrais partager les leçons retenues durant l’exercice JOINT WARRIOR avec les membres de la Réserve, et m’en servir dans mon quotidien à titre d’universitaire à Toronto, » ajoute-t-il.

L’Exercice JOINT WARRIOR est directement lié au Programme de l’exercice d’entraînement militaire de l’OTAN et est conçu, planifié et mis en œuvre par l’état-major de la planification de l’exercice tactique interarmées du R.-U. basé à Northwood, à Londres.

 

 

 

Le SMNG1

 

 

 

Le NCSM St. John’s s’est officiellement joint au SNMG1 le 18 janvier 2018 dans le cadre de l’Opération REASSURANCE, la contribution du Canada aux mesures d’assurance et de dissuasion de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est.