Le ministère des Armées investit au capital d’une startup innovante

Le fonds d’investissement du ministère des Armées Definvest, géré par Bpifrance, réalise son premier investissement en entrant au capital de la société Kalray, conceptrice de processeurs dits « intelligents», aux côtés de Renault.

« Le ministère des Armées se tient résolument aux côtés de l’innovation et de tous ceux qui osent. Karlay est le premier investissement de Definvest et je sais que beaucoup d’autres suivront. Ce premier investissement, c’est un signe fort pour tous les entrepreneurs, les chercheurs, les ingénieurs : la Défense croit en vous, investit pour vous. » Par ces mots, Florence Parly a salué la première opération de Definvest, fonds d’investissement du ministère des Armées.

La société Karlay est soutenue depuis 2010 par la Direction générale de l’armement (DGA). Grâce à un investissement d’un montant de 2M€, la DGA et Bpifrance continueront à accompagner son développement dans un secteur stratégique en plein essor, aux côtés de Renault qui investit simultanément un montant équivalent  au capital de la société.

Kalray est une start-up qui exploite des technologies issues des recherches du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). Kalray conçoit des processeurs dits « intelligents», regroupant un grand nombre de processeurs sur un seul composant et offrant ainsi une très grande puissance de calcul pour une consommation très faible. 

Les composants développés par Kalray ont des applications potentielles dans le domaine de l’intelligence artificielle, des véhicules autonomes, et des systèmes embarqués critiques pour l’aéronautique et la Défense. 

Première opération pour Definvest

Le fonds d’investissement a été lancé le 16 novembre 2017 par Florence Parly, ministre des Armées, et Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, pour soutenir le développement des PME stratégiques pour la Défense. Doté initialement de 50 millions d’euros apportés par le ministère des Armées, Definvest allie les expertises complémentaires de la Direction générale de l’armement (DGA) et de Bpifrance.

Le fonds vise, dans le prolongement des dispositifs de soutien aux PME déjà déployés par la DGA, à prendre des participations au capital des pépites technologiques du secteur de la Défense, aux côtés d’investisseurs.