Somalie : l’attentat suicide à Gaalkacyo cherchait à faire dérailler le processus de réconciliation

La Mission des Nations Unies en Somalie (MANUSOM) a condamné l’attentat-suicide perpétré samedi dans la ville de Gaalkacyo, dans le centre nord du pays, qui a tué des agents de sécurité gouvernementaux et des civils.

 

« Cette attaque est survenue parce que les extrémistes se sentent menacés par les progrès réalisés en matière de réconciliation à Gaalkacyo », a déclaré le chef de la MANUSOM et Représentant spécial de l’ONU pour la Somalie, Michael Keating.

Selon le Représentant le pays a subi « assez de violence et de bains de sang » et «il est temps de se réconcilier ».

« Les gens et les autorités de Gaalkacyo ont le courage de trouver un moyen d’avancer, ils ne devraient pas être déraillés par cette attaque contre leurs possibilités d’un avenir pacifique », a ajoute le chef de la MANUSOM.

Selon les premiers rapports, samedi matin un kamikaze a déclenché ses explosifs dans la zone de la ville connue sous le nom de Jiiro Abdullahi Yusuf, où les forces de sécurité étaient stationnées, tuant au moins deux commandants des forces de sécurité et des civils.  Le groupe Al-Shabaab aurait revendiqué l’attentat.

L’UNSOM exprime ses condoléances aux familles et aux collègues des victimes et souhaite un prompt et complet rétablissement aux blessés.