Libye : Un C130 de l’armée libyenne s’écrase au moment du décollage, 3 morts

La National Oil Corporation confirme qu’un avion C-130 affrété par Akakus Oil s’est écrasé lors du décollage, à 2 km du champ pétrolier de Sharara, après avoir livré 18 tonnes de matériel de restauration et d’entretien. L’accident s’est produit à 12 h 25 ce dimanche 29 avril.
 
Les pompiers et les ambulanciers se sont rapidement précipités sur les lieux. L’incident tragique a entraîné la mort de trois membres d’équipage et la blessure d’un autre qui a été évacué par avion pour recevoir un traitement médical à Tripoli.
 
Le conseil d’administration du CNO a annulé tous ses engagements et se trouve actuellement à la réunion du siège d’Akakus avec la direction locale et un certain nombre de personnel d’urgence pour suivre cet accident  tragique. Les circonstances sont toujours à l’étude.
 
M. Fayez Al-Sarraj, président du Conseil présidentiel, a été informé de l’évolution de l’affaire et a exprimé sa solidarité avec les familles des victimes, ordonnant la préparation d’un décret commémorant les défunts en tant que martyrs.
 
L’Autorité générale de l’aviation civile (GCAA) a également été informée et a présenté ses condoléances au chef d’état-major de la Force aérienne.
 
L’avion en question est la propriété de l’armée de l’air libyenne mais a été affrété par Akakus Oil, qui exploite le champ de Sharara. L’entreprise a été contrainte d’affréter l’avion en raison de la fermeture de routes et de la situation de sécurité au sol découlant d’un barrage routier menant au champ.
 
Mustafa Sanalla

 

Le président de la National Oil Corporation, ing. Mustafa Sanalla a exprimé sa profonde tristesse et sa solidarité avec les familles des victimes et le chef d’état-major de l’armée de l’air, offrant ses sincères condoléances au nom du CNO à la suite de cette grande tragédie.