KABOUL : 48 morts dans un attentat suicide contre un centre électoral

Au moins 48 personnes  dont 22 hommes, 21 femmes et cinq enfants ont été tués par un kamikaze qui a explosé au centre du recensement électoral  à Barshi en Afganistan.

 

Dans cette région de nombreux membres de la communauté chiite minoritaire des Hazara sont installés. Le terroriste était dans la file d’attente où des dizaines de personnes, surtout des femmes, attendaient pour s’inscrire pour voter. 112 autres personnes ont été blessées de diverses manières. Le soi-disant État islamique (ISIS) a revendiqué la responsabilité de l’attaque.

L’explosion s’est produite vers 10 h (05H30 GMT) dans la région de Qala-e-Nazir, a déclaré Hashmatullah Stanekzai, porte-parole de la police de Kaboul. « Presque tous les morts et blessés sont des civils », a-t-il ajouté.

Le porte parole a déclaré que le kamikaze a déclenché les explosifs dans la «queue dans laquelle un grand nombre de personnes, y compris des femmes, attendaient d’entrer dans le centre».  Ce centre d’enregistrement est situé dans un quartier où se trouve une grande partie de la minorité religieuse chiite Hazara, qui est la cible d’attaques de l’État islamique.

Le porte-parole du ministère, Nayib Danish, a confirmé à la chaîne de télévision Tolo News qu’il s’agissait d’un attentat-suicide spécifiquement dirigé contre le centre, où des personnes sont venues chercher leur identification électorale en vue des élections d’octobre. « Des femmes, des hommes, des enfants, se trouvaient sur place pour récupérer leurs cartes », a-t-il déclaré.

Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a déclaré au réseau social Twitter que l’émirat islamique, comme l’appellent les talibans, n’a rien à voir avec l’explosion d’aujourd’hui dans la capitale afghane.

Des élections anticipées

Bien que les élections ont lieu en Octobre, les autorités afghanes ont décidé d’avancer plusieurs mois l’inscription des électeurs compte tenu de la situation sécuritaire en difficulté dans le pays d’Asie centrale, un facteur déterminant pour encourager le vote. Le processus d’inscription des électeurs pour les élections législatives a commencé la semaine dernière à Kaboul

Jusqu’à présent cette année, la capitale afghane, a fait l’objet de plusieurs attaques, la plus importante perpétrée à la fin Janvier par les talibans avec une ambulance à la bombe qui a explosé au milieu de la rue dans un quartier central de Kaboul, tuant plus de une centaine de personnes.

Après cette attaque, les autorités de la capitale ont revu l’ensemble du plan de sécurité de la ville et l’ont remplacé pour éviter des attaques majeures. Le président afghan Ashraf Gani a appelé fin février les talibans à s’asseoir à la table des négociations pour trouver une solution convenue au conflit.