Paquet économie circulaire : nouveaux objectifs européens en matière de recyclage

Le paquet économie circulaire fixe des objectifs ambitieux pour l’UE en matière de recyclage et de mise en décharge. Apprenez-en plus dans notre article et dans la vidéo.

 

   
Paquet économie circulaire : nouveaux objectifs européens en matière de recyclage

Gérer les déchets de façon efficace est un premier pas vers une économie circulaire où tous, ou presque tous, les produits et matériaux seraient recyclés ou réutilisés.

Lundi 16 avril, les députés débattront sur le nouveau paquet économie circulaire qui établit de nouveaux objectifs légalement contraignants concernant le recyclage des déchets et la réduction de leur mise en décharge en fixant de vraies échéances.

 

 

Des objectifs plus ambitieux en matière de déchets dans l’UE

 

L’Union européenne aura pour objectif commun de recycler au moins 55% des déchets ménagers d’ici à 2025. Cet objectif passera à 60% d’ici à 2030 et 65% d’ici à 2035.

L’objectif de recycler 65% des déchets dérivés des emballages d’ici à 2025, 70% d’ici à 2030 avec des objectifs différents pour chaque matériau est également fixé.

  D’ici à 2025 D’ici à 2030
Tous les emballages 65% 70%
Plastique 50% 55%
Bois 25% 30%
Métaux ferreux 70% 80%
Aluminium 50% 60%
Verre 70% 75%
Papier et carton 75% 85%

 

 

S’ajoute à tout cela un troisième objectif contraignant visant à réduire la mise en décharge à 10% du total des déchets ménagers d’ici à 2035.

 

Quel est l’impact des déchets sur notre vie ?

 

Les déchets ont un impact négatif sur l’environnement, le climat, la santé publique et sur l’économie. La présence de déchets affecte les écosystèmes et la diversité. Ils peuvent contaminer les sols et l’eau et avoir de graves conséquences pour les animaux sauvages, surtout à cause de l’ingestion de micro-plastiques.

 

De plus, si ces déchets ne sont pas recyclés ni récupérés, les matières primaires extraites et transformées pour fabriquer un produit se perdent. Même si la gestion des déchets dans l’UE s’est fortement améliorée ces dernières décennies, près d’un quart des déchets ménagers sont encore mis en décharge et moins de la moitié est recyclée ou compostée. Cependant, les résultats varient fortement en fonction des États membres.