Mont Blanc : un utilitaire intercepté avec 2 kilos d’explosifs et des détonateurs

En ce moment, la piste terroriste est exclue. Depuis la nuit dernière, de nombreuses personnes et divers véhicules ont été contrôlés, à l’intérieur et à l’extérieur de l’Italie

 

L’info est arrivée à l’équipe mobile de Milan, rapporte la Stampa. Et, depuis hier soir, tous les véhicules entrant et sortant de l’Italie, au tunnel du Mont Blanc, ont été contrôlés par la police des frontières à la recherche d’une voiture chargée de drogue.

 Puis, à l’aube aujourd’hui, la surprise: caché dans une camionnette de France et arrivant à Courmayeur, deux kilos de TNT ont été retrouvés . Dans l’espace de l’autoradio il y avait aussi deux détonateurs et, cachés dans une porte, plusieurs bâtons d’explosifs: un package complet, prêt à être utilisé pour une attaque. 

Au volant de la camionnette, il y avait un homme d’origine bosniaque âgé de 56 ans, non fiché et inconnu en Italie, arrêté pour avoir importé et détenu des explosifs en Italie. 

 

 

 

Les enquêteurs, qui ont croisé un sprinter Mercedes blanc avec une plaque bosniaque, dans le cadre d’une enquête sur le trafic de drogue, ne s’attendaient pas à trouver ce genre de cargaison. 

 

Les enquêtes sont en cours pour comprendre à quoi servait l’explosif . Il n’est pas exclu que le véhicule passait par l’Italie et se dirigeait vers la Bosnie. Selon ce qui a émergé, le courrier n’aurait aucun lien avec les groupes terroristes. 

 

 

Paolo Fortuna

D’autres passagers voyageaient avec lui, également d’Europe de l’Est, qui ont été interrogés pendant plusieurs heures. Un dossier d’enquête, qui a été transféré au parquet d’Aoste, a été ouvert par le chef  Paolo Fortuna et son remplaçant Luca Ceccanti.

 

 

Les enquêteurs excluent pour le moment tout lien avec le terrorisme .