Diminution de la vitesse sur les routes: les hautes Alpes refusent la décision du gouvernement

Le département des Hautes Alpes a réagi à sa manière à la nouvelle législation sur la baisse de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires.

 

Le président du conseil départemental des Hautes Alpes Jean Marie Bernard,  s’est exprimé publiquement en expliquant que les automobilistes ne sont pas des vaches à lait face à cette nouvelle mesure de réduire la vitesse des autos sur les routes.

Cette mesure gouvernementale qui ne fait pas l’unanimité en France, devrait être mise en vigueur au 1er Juillet de cette année.

 26 votes contre 1 ont suivi le président du conseil. Ce vote est symbolique et n’a pas de valeur juridique, mais il aura peut être soulevé un mouvement de protestation dans la région.