HONGRIE : Viktor Orban remporte les élections législatives

La coalition au pouvoir Fidesz-Christian Democrat (KDNP) a remporté dimanche les élections législatives en Hongrie, obtenant un troisième mandat consécutif sans précédent. 

 

Le leader du Fidesz et le Premier ministre Viktor Orbán ont déclaré la victoire, tandis que le président du parti Jobbik, Gábor Vona, a annoncé qu’il démissionnerait lundi, comme promis avant les élections.

Avec 95% des voix comptées, Fidesz-KDNP a remporté 48,53% des voix de la liste du parti.Jobbik arrive en deuxième position avec 19,61%, suivi par MSzP-Párbeszed (12,3%), LMP (6,87%) et DK (5,55%). Les petits partis n’ont pas atteint le seuil de 5% pour la représentation proportionnelle au Parlement.

Une victoire haut la main.

Avec des victoires dans une majorité écrasante de circonscriptions individuelles, où le scrutin majoritaire a décidé les vainqueurs sous le double système électoral de la Hongrie, Fidesz-KDNP prendra 133 sièges au Parlement de 199 sièges, précisément le montant nécessaire pour un deux Troisième majorité. Jobbik a obtenu 26 sièges, MSzP-Párbeszed 20 sièges, DK neuf sièges et LMP huit. Együtt a conservé un siège. 

Un indépendant a remporté un siège unique et le représentant de la minorité allemande un siège.

Sur la base des résultats, Fidesz a réussi principalement dans les villages et les petites villes, tandis que les partis d’opposition de gauche ont fait mieux dans les grandes villes. 

Le taux de participation a été élevé à 68,13%, ce que beaucoup d’observateurs ont d’abord pris le soir des élections en signe de plus de votes pour les partis d’opposition; cependant, comme l’indiquent les résultats, la coalition Fidesz-KDNP a réussi à mobiliser de nombreux électeurs indécis pour voter pour eux.

Alors qu’Orbán a déclaré la victoire, Gábor Vona et Gyula Molnár, les présidents respectifs du Jobbik et des Socialistes (MSzP), ont annoncé leur démission en tant que dirigeants du parti.

Après la déclaration de victoire, M. Orbán a accordé une interview à Echo TV pro-gouvernemental, dans laquelle il a déclaré: « Nous ne sommes pas contre l’Europe et l’Union européenne, mais nous voulons cette Europe. ceci, nous devons dire, franchement, tout ce qui nous blesse.  » Orbán a ajouté: « Nous voulons corriger les erreurs de l’Europe ».