USA : Le DoD et le DHS travaillerons avec les gouverneurs pour déployer des gardes à la frontière sud

Le président Donald Trump a ordonné aux départements de la défense et de la sécurité intérieure de travailler avec les gouverneurs des États pour déployer des troupes de la garde nationale à la frontière sud des États-Unis, a déclaré un haut responsable.

La secrétaire à la Sécurité intérieure, Kirstjen M. Nielsen, informe les journalistes à la Maison Blanche, le 4 avril 2018. 

S’adressant à des journalistes à la Maison Blanche, le secrétaire à la Sécurité intérieure, Kirstjen M. Nielsen, a déclaré que les troupes augmenteraient les douanes et la protection des frontières américaines et fourniraient un soutien si nécessaire pour sécuriser la frontière avec le Mexique.

 

 

Kirstjen M. Nielsen,

 

 

Trump publie aujourd’hui une proclamation à ce sujet, a-t-elle rapporté.

Dans un communiqué, le porte-parole du Pentagone, Dana W.White a souligné que le DoD soutient les efforts de sécurité aux frontières.

« Nous travaillons avec le département de la sécurité intérieure pour renforcer le soutien que nous apportons à la mission de sécurité frontalière du DHS », a déclaré M. White. « 

«Niveaux inacceptables» d’activité illégale

M. Nielsen a déclaré que le déploiement visait à combler les lacunes dans la sécurité des frontières et à mettre un terme aux activités illégales qui constituent une menace pour le pays.

« Nous continuons à voir des niveaux inacceptables de drogues illicites, des activités de gangs dangereuses, des organisations criminelles transnationales et l’immigration clandestine qui traversent notre frontière », a-t-elle dit.

 

« Nous espérons que le déploiement commence immédiatement », a-t-elle dit, ajoutant que les troupes soutiendraient la mission en conjonction avec les besoins de l’Etat frontalier.

Soutien du DoD à la mission DHS 

Le Département de la Défense a longtemps soutenu les efforts du DHS pour protéger les frontières du pays, a indiqué M. Nielsen, notamment des missions de contre-terrorisme, la construction d’infrastructures, la formation continue aux opérations de surveillance et le soutien aérien dans tout l’hémisphère occidental.

Hier à la maison blanche, Trump a dit qu’il voulait utiliser l’armée pour sécuriser la frontière américaine avec le Mexique, en réponse aux lacunes de sécurité là-bas. « Jusqu’à ce que nous puissions avoir un mur et une sécurité adéquate, nous allons garder notre frontière avec l’armée ».

Les présidents précédents ont déployé des troupes de la Garde nationale pour soutenir la sécurité le long de la frontière sud des États-Unis; 6 000 ont été envoyés sous le président George W. Bush et 1 200 sous le président Barack Obama.