Non la douane française n’est pas intervenue de manière illégale en Italie.

Le syndicat UNSA DOUANES dénonce avec la plus grande fermeté la campagne d’accusations dont sont l’objet les agents de la brigade ferroviaire des douanes de Modane,  accusés d’être intervenus de manière illégale à la gare de Bardonecchia en Italie. 

Les agents sont intervenus dans le strict respect des règles et des accords en vigueurs, et en particulier en application d’un accord signé à Bardoneche  le 31/08/1990 prévoyant la mise à disposition à la douane française du local en question.

Depuis de très nombreuses années les contrôles s’effectuent sans aucun problème, les services de douane et de police italiens venant également de manière très fréquente à Modane, d’autant que le CCPD franco-italien est situé sur la commune de fourneaux.

Les douaniers français étant visiblement « persona non grata » du côté italien, devons nous considérer, à titre de réciprocité que le territoire français est interdit
à nos collègues italiens qui passent la frontière chaque jour, en tenue et en arme ?

Le syndicat UNSA DOUANES exige que toute la vérité soit faite dans des délais les plus brefs. Il est incompréhensible que cette affaire prospère, alors même
que tous les accords et toutes les conventions étant par nature écrits, les documents ne soient pas rendus publics.