Alstom livre les premières rames de métro entièrement automatisées à Sydney en Australie

Alstom a livré les premières rames de métro à la ville de Sydney dans le cadre de son projet de métro du nord-ouest  qui correspond à la 1ère phase du métro de Sydney, le plus vaste projet de transport public d’Australie.

 

Sydney est la première ville d’Australie à mettre en œuvre un système de métro entièrement automatisé, une solution de transport haute technologie qui répondra aux besoins de cette ville en pleine croissance lors de sa mise en service au premier semestre 2019.

Un projet de 5.2 milliars d’Euros

Les trois premières sur un total de 22 rames à six voitures ont été livrées au dépôt de Rouse Hill et sont en phase d’essais pour les prochains mois. La ligne du nord-ouest de Sydney, un projet d’environ 5,2 milliards d’euros au total, est la première étape du projet de métro de Sydney.

Le nouveau système assurera un haut niveau de service avec un train toutes les quatre minutes aux heures de pointe dans chaque direction. Les services s’étendront dans la ville en 2024 et la capacité maximale dans la partie souterraine sera d’un métro toutes les deux minutes dans chaque direction.

 

 

« Nous sommes extrêmement fiers de pouvoir livrer notre technologie de métro automatisé la plus récente et la plus innovante, une autre première pour la ville de Sydney. Ces rames et les technologies associées vont transformer la ville de Sydney et changer radicalement la capacité et la fiabilité des transports publics de la ville », a déclaré Mark Coxon, Directeur général d’Alstom en Australie et Nouvelle-Zélande.

 

Conçues exclusivement pour Sydney par des équipes d’Alstom du monde entier, ces rames démontrent le leadership de l’entreprise en matière de mobilité urbaine. Les usagers ont été placés au cœur du développement de ce nouveau train, l’accent ayant été mis sur la mobilité et le confort à bord.

Une technologie très avancée

Les rames sont dotées de trois doubles portes des deux côtés de chaque voiture améliorant l’accès et la circulation des passagers, de larges fenêtres et d’un éclairage LED ambiant. Elles offriront en outre aux usagers les niveaux de sécurité les plus élevés, avec, notamment, une surveillance CCTV constante, des interphones d’urgence et les tout derniers systèmes d’orientation et d’information en temps réel.

Le système utilisera Urbalis 400, le système de contrôle des trains basé sur la communication (CBTC) développé par Alstom et reconnu dans le monde entier, qui minimise les temps d’arrêt dans les stations et les délais entre deux interventions d’entretien, garantie d’un voyage plus confortable et plus fiable pour les usagers.

 

Urbalis 400

 

Cinq sites Alstom en France contribuent au métro de Sydney : Saint-Ouen pour le design, Valenciennes pour l’aménagement intérieur, Le Creusot pour la conception des bogies, Tarbes pour la conception des modules et appareillages de traction standard (catalogue) et leur fabrication, et Villeurbanne pour l’informatique embarquée et les équipements de signalisation.