INDONÉSIE : Bali passée sous silence pour une journée, l’internet éteint.

Nyepi a commencé à 6 h du matin, vidant les rues et les plages pendant 24 heures, à l’exception de patrouilles spéciales pour s’assurer que le silence est observé.

 

L‘île touristique de Bali, Indonésie, a fermé ses services Internet, fermé ses portes et fermé tous les magasins pour une «Journée du silence» qui marque le Nouvel An sur l’île à prédominance hindoue.

Les résidents de l’île dominée par les Hindous ont arrêté samedi leurs activités régulières pour une journée de méditation, de jeûne et d’introspection, un rituel annuel qui comprend des cérémonies élaborées au bord de la plage et des effigies semblables à des démons.

 

Nyepi,

 

Connu localement sous le nom de Nyepi, les vacances ont commencé à 6 h du matin (22h00 GMT le vendredi), vidant les rues et les plages pendant 24 heures, sauf pour les patrouilles spéciales et les urgences afin d’assurer le silence.

Cette année, pour la première fois, les compagnies de téléphone ont accepté d’éteindre l’Internet mobile sur l’île, qui abrite plus de quatre millions de personnes.

L’aéroport international Ngurah Rai reste fermé pour 24 heures à partir de 6 h heure locale samedi, touchant environ 480 vols, dont près de 240 vols internationaux.

 

 

aéroport international Ngurah Rai

 

Les magasins et les attractions touristiques étaient fermés pour la journée, bien que les services publics, y compris les hôpitaux, restaient ouverts.

Comme dans de nombreux cas, certaines personnes n’étaient pas satisfaites de l’imposition obligatoire de la tradition par le gouvernement.

« Les hôpitaux sont ouverts mais il n’y a pas de moyens de transport, donc les gens s’inquiètent de savoir comment se rendre à l’hôpital en cas d’urgence », a  déclaré Vaessen.

« Certains pensent que couper Internet va trop loin, ils croient que le gouvernement intervient trop dans les pratiques religieuses du public », a-t-elle ajouté.

« Aujourd’hui, si vous allez à Bali, vous subissez des sanctions et les sanctions changent d’un village à l’autre. »

Internet en panne

En plus de la suspension des services Internet, les émissions de télévision et de radio ont cessé pour le jour de la réflexion, considérée comme la plus sacrée de l’hindouisme balinais. 

Les non-hindous, y compris les touristes qui affluent vers l’île tropicale, sont invités à rester dans leurs maisons ou hôtels.

« C’est une question de religion, quand cela nous est imposé, ce n’est pas bon signe, c’est comme si nous voulions faire notre ‘Nyepi’, c’est comme le jeûne musulman et l’interdiction d’ouvrir les restaurants », rapporte un balinais.

Un autre hindou, a déclaré:  « Je ne comprends pas pourquoi ils ont besoin de couper Internet, juste parce que les gens aiment prendre des selfies, c’est une raison boiteuse, s’ils voulaient faire comme au bon vieux temps, alors coupez aussi l’électricité et le gaz. « 

L’Indonésie est un pays à majorité musulmane, mais plus de 80% de la population de Bali s’identifient comme hindous, qui pratiquent une version locale de la religion.