CANADA : Des navires mettent le cap sur l’Afrique occidentale

Les navires  canadiens de sa Majesté Summerside et Kingston ont laissé l’hiver derrière, le 26 janvier 2018, en quittant le port d’Halifax pour participer à un déploiement de trois mois dans la région du golfe de Guinée en Afrique occidentale.

 

Durant la mission, les deux navires de défense côtière travailleront de concert avec plus de 20 pays d’Afrique dans le cadre de l’exercice OBANGAME EXPRESS 2018, mené par les États-Unis, en plus de faire des visites portuaires axées sur les activités communautaires et l’aide humanitaire dans des pays comme le Ghana, le Nigéria, le Cap-Vert, le Sénégal, le Libéria et la Côte d’Ivoire.

 

Summerside

 

 

 

commodore Craig Skjerpen

« C’est une journée grise et froide, ce qui pourrait en quelque sorte refléter l’humeur de certaines familles ici aujourd’hui, sachant que ces deux équipages bourrés de talent s’apprêtent à nous quitter pour trois mois », a déclaré le commodore Craig Skjerpen, commandant de la Flotte canadienne de l’Atlantique, en s’adressant à un groupe de marins et aux familles avant le départ.

 

 

 

 

« Cependant, la mission est une occasion d’échanger des idées sur l’environnement maritime et la coopération maritime avec ces pays, pendant que ces derniers continuent d’accroître le contrôle de leur zone économique exclusive en Afrique occidentale. C’est aussi une occasion pour nous de tisser des liens importants avec nos pays partenaires. »

Les efforts de coopération et d’interopérabilité ont commencé avant même que les navires ne quittent le port, puisque deux officiers participant à un échange, l’un du Ghana et l’autre de la Côte d’Ivoire, sont arrivés peu avant le départ pour accompagner les navires pendant la traversée.

 

HMCS KINGSTON

 

« La présence de ces officiers à bord fait en sorte que la coopération commence dès le départ d’Halifax et se poursuit pendant trois mois, à mesure que nous découvrons comment ils fonctionnent », souligne le capitaine de corvette Matthew Woodburn, commandant du Summerside.

OBANGAME EXPRESS 2018, l’une des principales composantes du déploiement, est un exercice en mer conçu pour resserrer les relations entre les participants, tout en améliorant la sécurité maritime dans le golfe de Guinée.

L’exercice est axé sur les techniques d’interdiction maritime, notamment l’arraisonnement, les recherches et les saisies. Les navires ont donc intégré à bord des membres du Groupe des opérations tactiques maritimes, pour mettre en valeur la capacité de l’équipe d’arraisonnement de navires renforcée de la Marine.

Le déploiement a lieu dans le même esprit que NEPTUNE TRIDENT 17-01, qui a mené le NCSM Summerside et le NCSM Moncton dans cette région, à l’hiver 2017.

 

NEPTUNE TRIDENT 17-01

 

 

Les objectifs étaient semblables à ceux de l’exercice OBANGAME EXPRESS, c’est-à-dire que les navires s’entraîneront avec des partenaires et des gardes côtières et rendront visite aux collectivités pendant la majeure partie de la mission.

Même si le Summerside participe cette année encore, l’équipage est différent de celui de l’an dernier; seuls quelques marins de la mission de 2017 feront partie du déploiement de cette année dans la région.

 

 

NCSM Moncton 

 

Le lieutenant de vaisseau Andrea Murray, commandant en second du Summerside, affirme que les membres de l’équipage ont parlé à leurs collègues ayant participé à la mission l’an dernier, ils ont pu voir les photos et sont très enthousiastes et motivés à profiter pleinement de l’occasion qui leur est offerte.

Les navires sont partis avec à leur bord des cadeaux et des dons en prévision de visites dans les écoles, les orphelinats, les refuges pour femmes et d’autres visites communautaires. Le Ltv Murray ajoute que les marins sont prêts à aider de maintes façons.

« Après avoir entendu les récits de la première mission, j’ai très hâte. C’est le genre de mission qui mobilise tout l’équipage et qui le motive dès la préparation. »

Le Capc Emily Lambert, commandant du NCSM Summerside, a surtout hâte de discuter avec des jeunes femmes et des dirigeantes communautaires locales lors d’activités et de forums sur le leadership organisés dans différents ports.

 

Capc Emily Lambert,

 

« Il me tarde d’avoir l’occasion d’échanger des idées avec elles et de mettre en valeur le rôle important que les Canadiennes jouent dans les Forces armées canadiennes », a-t-elle souligné.